L'accord de coopération militaire conclu entre Ankara et le GNA, qui fait figure de pendant de l'accord de délimitation maritime, ouvre la voie à une implication militaire turque accrue en Libye. L’accord du 27 novembre 2019 signé entre le président turc Recep Tayyip Erdogan et le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj a défini une frontière maritime entre les deux signataires. En un mot : la Grèce se réapproprie son accès légitime à ces zones maritimes. L'accord fait suite à un protocole d'accord controversé de 2019 entre la Turquie et la Libye pour établir des ZEE en Méditerranée orientale, qui abrite de nombreuses accumulations de gaz très médiatisées, y compris le gisement de gaz supergéant Zohr appartenant à l'Egypte et un certain nombre de découvertes importantes de gaz offshore à Chypre. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé jeudi 26 décembre qu’il enverra des troupes en Libye à la demande du Gouvernement d’accord national (GNA), reconnu par l’ONU. L’accord Turquie-Libye sur la délimitation maritime a fourni un cadre juridique pour empêcher tout fait accompli par les États de la région. «Cet accord complique la mise en œuvre du mémorandum controversé [entre la Libye et la Turquie]. Publié le 28/11/2019 à 09:20. « Ainsi, une partie importante des frontières des ZEE de la Turquie et de la Libye sera déterminée « , a-t-il indiqué, ajoutant qu’il s’agissait du deuxième accord de juridiction maritime de la Turquie dans la région puisqu’elle avait signé un autre accord avec la RTNC en 2011. BRUXELLES (Reuters) - Les dirigeants européens rejetteront jeudi à Bruxelles l'accord conclu le mois dernier par la Libye et la Turquie qui redessine les frontières maritimes entre les deux pays, et auquel la Grèce et Chypre sont farouchement hostiles. Turquie - Libye : Ankara rejette toute remise en cause d’un accord maritime avec Tripoli. La Tunisie ne sera qu’un passage, une base économique surtout après l’accord maritime qui a été signé avec le gouvernement provisoire Libyen et qui donne à la Turquie le droit d’accès à des zones revendiquées par la Grèce et Chypre. L’accord du 27 novembre signé entre Ankara et Tripoli, dans son volet maritime, fait valoir des droits à la Turquie sur l’exploitation des hydrocarbures dans de vastes zones maritimes en Méditerranée orientale. Celui-ci autorise la Turquie à accéder à un vaste espace maritime en Méditerranée orientale, où d’importants gisements d’hydrocarbures ont été découverts ces dernières années. L’accord était le signal le plus important des ambitions de la Turquie. « Dans la première lettre, Il a noté que l'accord Turquie-Libye a conclu trompeuse et viole le droit de la mer, comme les zones maritimes de la Turquie et la Libye ne sont pas adjacents, ni est là une frontière maritime commune entre les deux Etats. Ecrit par Ufuk , 2019-12-17 11:18:06 Les récentes initiatives de la Turquie en Méditerranée orientale ont fait des vagues après la signature d’un accord maritime avec le gouvernement libyen de l’Accord national (GNA) basé à Tripoli. Libye: nouvel accord militaire entre la Turquie et le gouvernement de Sarraj . La Turquie qui ne cache pas son soutien politique et militaire à Tripoli avait en effet signé plusieurs accords avec les autorités de l’Ouest libyen. Turquie : Pourquoi la Turquie a-t-elle signé un accord maritime avec la Libye ? Un accord entre l’Egypte et la Grèce, ratifié le 27 août au soir par le Parlement grec, suscite l’ire d’Ankara qui le considère comme une riposte à un accord turco-libyen signé fin 2019. Selon Isiksal, bien qu’elle n’ait pas d’accord avec l’Égypte concernant les frontières maritimes, la Turquie a également fait un pas vers la définition de sa délimitation maritime avec l’Égypte sur la base des principes de la ligne médiane. "La Turquie et la Libye n'ont ni zones maritimes superposées ni frontières communes et par conséquent, il n'y a aucune base juridique pour conclure légalement un accord de délimitation maritime", peut-on encore lire dans ce courrier daté de lundi. Par Le Figaro avec AFP. Il garantit le rétablissement des droits des îles de Méditerranée orientale relatifs aux eaux dans lesquelles elles baignent. L'accord de délimitation maritime a suscité une levée de boucliers, car il permet à la Turquie de faire valoir des droits sur des zones en Méditerranée convoitées par ces 3 pays En conséquence, les tentatives du gouvernement grec de s’approprier d’énormes parties du plateau continental de la Libye , depuis qu’une crise politique a frappé le pays d’Afrique du Nord en 2011, ont ainsi pu être évitées. Délimitation maritime. L'organisation des Nations Unies (ONU) a enregistré le mémorandum d'accord conclu entre la Turquie et la Libye relatif à la délimitation des zones de juridiction maritime en Méditerranée. Les Etats de l'UE ont estimé que l'accord militaire conclu fin novembre entre la Turquie et la Libye était invalide. Le protocole d'accord conclu par la Turquie et la Libye, en novembre dernier, concernant la délimitation des zones de juridiction maritime est entré en vigueur après sa publication, samedi, au Journal officiel de la République de Turquie. La Turquie très discrète après l'annonce d'un cessez-le-feu en Libye Publié le : 21/08/2020 - 21:59 Le président turc Recep Tayyip Erdogan, le 3 décembre 2019. Accord maritime Turquie –Libye : Ankara s’opposera à toute activité «sans autorisation» en Méditerranée orientale. En signant des accords militaire et maritime avec le gouvernement de Tripoli, la Turquie cherche à damer le pion à ses rivaux régionaux en Libye mais aussi en Méditerranée orientale riche en hydrocarbures, selon des analystes.