La majorité des Yézidis en Turquie (en) aurait fui la région de Tur Abdin au début du 20e siècle. Acteurs de l'islam entre Allemagne et Turquie L'Histoire du christianisme en Turquie a deux millénaires d'existence. Suivent les personnes sans affiliation déclarée (13 % de la population) et le christianisme (2 %). De la Turquie et des États Musulmans en Général | d' Escayrac de Lauture, Pierre-Henri-Stanislas | ISBN: 9781110008544 | Kostenloser Versand für alle Bücher mit Versand und Verkauf duch Amazon. Elle cristallise la haine des islamistes. Les politiciens turcs ont alors accusé les opposants de l'UE à la candidature turque de favoriser un « club chrétien »[21]. Hors du champs religieux : La Franc-maçonerie - Turquie, Iran et Asie centrale, XIXe-XXe siècles. Aujourd'hui, les alévis ne sont toujours pas reconnu en Turquie alors que bon nombre de pays d'émigration de cette communauté reconnaissent officiellement leur culte. Dans sa majorité, il est relativement puritain, nationaliste et conservateur, mais peu tenté par l’islamisme. Le Coranisme ou Qoranisme est un courant religieux de l'Islam, ni sunnite ni chiite, fondé sur le coran seul et le refus total de l'autorité des hadiths. text Carrier Types. De son côté, l’islam officiel (sunnite) reste sous la tutelle et la protection de l’État qui par le biais de la Direction des affaires religieuses, gère les mosquées, nomme les imams et finance les manifestations religieuses. En mars 1995, les quartiers alévis d'Istanbul sont attaqués par des escadrons de la mort liés à la police, faisant 22 morts[30]. Il y a aussi des cours d'anglais intensifs pour les élèves étrangers. L'Empire byzantin (610-1204 et 1261-1453) est son prolongement. Saved in: Bibliographic Details; Main Author: Bensimon, Doris 1924-2009: Format: Print Book : Language: French: Subito Delivery Service: Order now. À partir de 2010, le Diyanet est transformé en une "bureaucratie gouvernementale surdimensionnée pour la promotion de l'islam sunnite". La Turquie présente, par son histoire contemporaine et par sa situation sociologique, un cas d’étude privilégié en ce qui concerne les relations religions / État dans l’espace européen. L'Empire ottoman (1299-1923) est un État multinational, multilingue, multiconfessionnel. La constitution de 1982 rend obligatoire l’enseignement coranique (dans sa version sunnite exclusivement) dans toutes les écoles et collèges public. Un attentat-suicide contre une loge maçonnique a fait deux morts mars 2004. Cependant, il semble ici nécessaire de dépasser la fixation sur un thème émotionnellement chargé – en Tur-quie comme en France – pour mieux comprendre les rap-ports complexes et changeants entre État et religion en Turquie. Née au XVIIIe siècle à l'initiative de Français et Anglais installés dans l'Empire ottoman, elle compte aujourd'hui 14 000 membres de trois obédiences. Selon les dernières sources (plus fiables en ce domaine) d'Ipsos[18], en 2016, l'islam est la principale religion en Turquie, pour 82 % de la population totale. Les chrétiens (orthodoxe oriental, orthodoxe grec et apostolique arménien) et les juifs (séfarades), qui constituent la population religieuse non musulmane, représentent 4 % du total[18]. Si certains seront cependant victimes de massacres en 1937-38 lors de l’insurrection des alévis kurdes appelés « zaza ». Les mouvements islamiques turcs à Paris La première expansion de l'islam (au 7e siècle) se déroule aux franges de l'Empire byzantin (610-1204 et 1261-1455) sans trop l'inquiéter, mais la conquête de l'Égypte et de la Syrie au 8e siècle le fragilise. Les musulmans alevi-bektachis et câferî[22], les catholiques latins et les protestants ne font l'objet d'aucune reconnaissance officielle.[réf. Le débat s’est porté sur le thème du foulard islamique (interdit par la loi) et surtout le poids des écoles religieuses (imam hatep) qui accueillent aujourd’hui plus d’un demi-millions d’élèves. Le Yazdanisme (Culte des anges) et le Yârsânisme semblent ne pas exister non plus en Turquie. Près de 10 000 Turcs de confession juive auraient quitté le pays depuis l'arrivée au pouvoir de l'AKP en 2002, par crainte de la montée de l'islamisme militant. L'alévisme a longtemps été persécuté : voir persécution des Alévis, massacre de Zini Gediği (1938), massacre de Maraş (1978), massacre de Çorum (1980), massacre de Sivas (1993). Depuis elle est partagée entre un soutien à l’ANAP et au parti islamiste. Il a fondé l'ordre religieux de Bayramilik et a défendu la croyance d'après laquelle Dieu apparaît dans le cœur des hommes. L'autre Turquie : Le mouvement aléviste et ses territoires Bibliographie zugeschrieben, wobei eigentlich unklar ist, wer die Wendung l’état c’est moi tatsächlich prägte. La Turquie moderne et l'islam Après quelques siècles de christianisme primitif, en 380, le christianisme devient la religion officielle de l'empire romain. La constitution affirme aussi que « L'éducation et l'enseignement religieux et éthique sont dispensés sous la surveillance et le contrôle de l'État[25]. La Turquie est officiellement un pays laïc sans religion officielle depuis un amendement de 1928 à la constitution de 1924, renforcé par la suite par d'autres réformes sous la présidence de Mustafa Kemal Atatürk. » est créé en turc moderne dans les années 1920 à partir du vocable fran-çais. Un sondage mené par Eurobaromètre, KONDA et d'autres instituts de recherche en 2013 a montré qu'environ 4,5 millions de la population de 15 ans et plus n'avaient pas de religion. Get this from a library! [Stanislas Escayrac de Lauture, comte d'] Si la constitution prévoit qu'aucune réforme constitutionnelle ne peut porter atteinte à un certain nombre de principes, dont celui de la laïcité, la religion reste toutefois encadrée par l'État12. Les sondages indépendants récents montrent des pourcentages plus faibles, avec 9,4 %9 à 13 %8 n'étant pas du tout religieux. Le bektachisme est d'ailleurs considéré comme une hérésie par les mouvances les plus orthodoxes du sunnisme. Etat Present Des Nations Et Eglises Grecque, Armenienne, Et Maronite En Turquie | Croix, De La | ISBN: 9781245783736 | Kostenloser Versand für alle Bücher mit Versand und Verkauf duch Amazon. Depuis vendredi dans la nuit, les médias ne parlent plus que de la tentative de coup d'État avorté en Turquie. C’est la confession des trois-quarts des habitants de la Turquie (Turcs et Kurdes). La plupart des musulmans en Turquie sont sunnites (65 %), et chiites (4 %)[18], dont, parmi cette minorité chiite, les Ismaéliens forment une frange considérable, au moins par son héritage[20]. Le 16 juillet, des militaires ont tenté, sans succès, de reprendre le pouvoir des mains du président de Turquie, Recep Tayyip Erdogan. Les jours fériés chrétiens comme Noël, Pâques et la Pentecôte sont constitutionnellement protégés, personne ne travaille et les magasins sont fermés. Les alévis représenteraient entre 10 % et 30 % de la population turque[30]. Un siècle après les réformes kémalistes, le paysage religieux en Turquie a changé, et les courants de l'islam sont encore bien présents : Islam en Turquie. Sous le gouvernement islamo-conservateur de Recep Tayyip Erdoğan, la religion a pris plus de poids dans la vie publique du pays. La Direction des Affaires religieuses, Acteurs de l'islam entre Allemagne et Turquie, La République laïque de Turquie trois quarts de siècle après sa fondation par Atatürk, L'autre Turquie : Le mouvement aléviste et ses territoires, Grand débat en Turquie sur islamisme et laïcité. III/ ÉTATS ET RELIGIONS DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI Travail de groupe : recherche et restitution : religion et société dans quelques pays (10 maximum = 1 par groupe, puis restitution aux autres). - Les Süleymanci : à l’origine un réseau de cours coraniques clandestines dans les années 1950. Dans le dessein de lutter contre le progrès des idées de gauche, le gouvernement militaire a misé sur les islamistes. Schématiquement, la population se divise en un pôle laïque, un pôle sunnite conservateur, marginalement islamiste et un pôle alévis plus ou moins pratiquant, généralement tolérant et progressiste. Il regroupe environ 10 à 15 % des musulmans dans le monde. Ce courant représente 35 à 50 % des musulmans dans le monde. November 2005; Pouvoirs 115(4) DOI: 10.3917/pouv.115.0025. January 2005; Revue internationale de droit compar é 57(4):993-1013; DOI: 10.3406/ridc.2005.19389. Les heures n'ont pas toutes été glorieuses : en témoignent les persécution des chrétiens en Turquie, Pogrom d'Istanbul (1955, anti-grec). Il a fallu les victoires électorales des islamistes en 1994 et 1995, et la formation du gouvernement de Necmettin Erbakan en 1996, pour que l’armée, organisation tutélaire du régime turc, retrouve ses accents kémalistes et engage le combat contre les islamistes. La Turquie moderne est fondée à partir de 1923, sous l'impulsion et la direction de Mustafa Kemal Atatürk (1881-1938), sur les ruines de l'Empire ottoman, entaché par les génocides arménien, assyrien et grec pontique, défait à la suite de la Première Guerre mondiale. Dans la plupart des Länder, les élèves des écoles publiques ont … "Dar-al-Masnavi of the Mevlevi Order", The Leader of all Mevlevis, by Ibrahim Gamard. La mosquée d'Edirne. Africa, Sub-Saharan -- Politics and government -- Religious aspects. La hiérarchie religieuse intégrée dans la bureaucratie ottomane a disparu avec l’ancien empire. 76 % ont déclaré croire que le Coran et d'autres livres saints viennent de Dieu[31]. - Comment sommes-nous arrivés à la création d'un État comme la Turquie ? Izmir - Smyrne, L’islam est la religion dominante : plus de 99 % des habitants de la Turquie sont issus d’une famille musulmane. Elle peut se compléter par les listes suivantes : Le tengrisme a été la croyance majeure des peuples turcs et mongols au moins durant l'Antiquité tardive (3e-6e siècles) et le haut Moyen Âge (6e-13e siècles). Press J to jump to the feed. 84 pour cent de la population mondiale appartiennent à une religion – et la tendance est à la hausse. La laïcité en Turquie : les religions sous le contrôle de l'État La laïcité s'inscrit dans des contextes différents. Au début du XXe siècle, beaucoup d'alévis ont soutenu Atatürk lors de la guerre d'indépendance et les réformes qui suivirent, croyant pouvoir accéder à la laïcité et ainsi pouvoir pratiquer leur culte en liberté. Free shipping for many products! De la Turquie et des états musulmans en général. Les mêmes études montrent qu'environ 90 % des personnes irréligieuses sont plus jeunes que l'âge de 35 ans9. Alévisme et bektashisme peuvent s'interpréter comme deux voies du soufisme. Un « soutien neutre » signifie que l’Etat et les religions collaborent en partenariat dans de nombreux domaines. Religions en Allemagne. Études Kurdes n° 3 : un numéro de la revue consacré principalement aux alévis de Turquie Depuis 1928, l’islam n’est plus religion d’État… Au cours du dernier demi-siècle, l’islam (dans sa version sunnite) a été peu à peu réintroduit par le biais de l’État. Il a pour cela entrepris une vaste campagne de construction de mosquées dans chaque village alévi et rend obligatoire les cours de religion islamique dans les écoles[30]. Religion and politics -- Africa, Sub-Saharan. Pendant les années de guerre froide, une polarisation idéologique s'opère, souvent à partir des identités confessionnelles. Y ont été discutés des projets concrets visant à améliorer l'efficacité énergétique, entre autres dans les hôpitaux, ainsi que l'approfondissement de la coopération dans le développement des énergies renouvelables en Turquie. Parmi les minorités en Turquie (en) mal répertoriées : Le sunnisme (de sunna), majoritaire à 90 % dans le monde musulman, particulièrement en Turquie, reconnaît quatre écoles (madhhab) de droit musulman et de jurisprudence (fiqh) : hanafisme, malikisme, chaféisme (chafi'isme), hanbalisme. Mais il reste encore un important potentiel. Beaucoup s'adaptent et se convertissent à l'Islam, d'autres assez nombreux préfèrent accepter le statut de dhimmi, avec les contraintes afférentes : kharâj (impôt foncier), djizîa (impôt de capitation), devchirmé (récolte des garçons). processus identitaires stratégies et devenir d'une communauté " chiite " en Turquie dans l’Union européenne Le gouvernement Recep Tayyip Erdoğan cherche à les islamiser. Le renforcement de l’islam par le pouvoir turc est surtout le fait de la junte militaire qui a pris le pouvoir en 1980. Certains musulmans sunnites adhèrent à des confréries dont l’existence est semi-officielle : Un autre sondage mené par les mêmes institutions en 2015 a montré que ce nombre avait atteint 5,5 millions, ce qui signifie qu'environ 9,4 % de la population en Turquie n'a aucune religion[19]. ». Der französische Ausspruch l’état c’est moi, der sich mit Der Staat bin ich übersetzen lässt, ist ein wesentliches Schlagwort des Absolutismus und wird zumeist Ludwig XIV. Le Premier ministre, Turgut Özal fut l’un de ses membres les plus illustres. Stanford Libraries' official online search tool for books, media, journals, databases, government documents and more. De source étatique, la population (83 000 000 Turcs en 2020) est musulmane à 99,8 %. Le futur Atatürk a laïcisé l’enseignement, interdit les confréries islamiques (1925) et remplacé la législation d’inspiration coranique par des codes emprunté à des pays occidentaux (la Suisse pour le code civil). En Turquie[27], où comme ailleurs les groupes ethniques se différencient parfois par la pratique religieuse, ils représenteraient statistiquement 16,5 % des affiliations déclarées : alaouisme (1 %), jafarisme ou Ja'fariya (3,9 %), qizilbash (11,6 %). Religion de Turquie, religions des Turcs : nouveaux acteurs dans l’Europe élargie Au cours du dernier demi-siècle, l’islam (dans sa version sunnite) a été peu à peu réintroduit par le biais de l’État. La place des religions dans la société est l'objet des politiques de laïcité en Turquie. Author. Les déclin et chute de l'Empire ottoman et la montée en puissance des Jeunes-Turcs sont particulièrement terribles pour les minorités non musulmanes, massacres hamidiens (1894-1896), population arménienne ottomane, population assyrienne, population grecque pontique, Grande Catastrophe des Micrasiates. La division de l'Empire romain, définitive en 395, met en place un Empire romain d'Orient (Antiquité tardive). L'article Christianisme en Turquie traite des diverses tendances chrétiennes en activité en 2020 en Turquie et ne saurait guère être résumé : seraient concernés au moins 150 000 et au plus 400 000 fidèles. Subjects. Find many great new & used options and get the best deals for De la Turquie et des États Musulmans en Général (Classic Reprint) by Stanislas D'Escayrac de Lauture (2018, Hardcover) at the best online prices at eBay! La liste du patrimoine mondial en Turquie recense un bon nombre de sites religieux musulmans anciens, parmi les plus grandes réussites de l'architecture ottomanearchitecture ottomane : architecture turkmène et primo-ottomane, puis ottomane classique avec entre autres Sinan (1492-1588). La loi sur l’éducation de septembre 1998, inspirée par le MGK, rend obligatoire 8 ans d’enseignement (au lieu de 5) dans le secteur public… Des groupes alaouites sont présents particulièrement dans l'ancien Sandjak d'Alexandrette, actuelle province d'Hatay. Ils ne sont plus que 15 500 en Turquie en 2016[34]. Selon une étude récente datant de 2020, 28,5 % des jeunes turcs de la Génération Z déclarent ne pas avoir de religion[33]. Après la révolution des Jeunes-Turcs en 1908, une partie du nationalisme turc (panturquisme, touranisme, turquisation) s'est intéressé aux origines turques (Göktürk) : l'écrivain Nihâl Atsız (1905-1975) a su populariser le thème des Loups Gris, repris par le mouvement nationaliste extrémiste des Loups gris. Paris : Karthala, [2018] Content Types. L'Islam est depuis plusieurs siècles la religion la plus importante en Turquie. Si la constitution prévoit qu'aucune réforme constitutionnelle ne peut porter atteinte à un certain nombre de principes, dont celui de la laïcité, la religion reste toutefois encadrée par l'État[24]. de la Turquie Et Des États Musulmans En Général: Lauture, Stanislas Escayrac De: 9785519219273: Books - Amazon.ca Cependant, les Kurdes, en Turquie sont très majoritairement Musulmans, surtout Sunnites, et Chiites, avec des Alévis, et des Soufis. Lors d’un sondage, près de 80 … La République laïque de Turquie trois quarts de siècle après sa fondation par Atatürk L’islam sunnite Request full-text PDF. nécessaire]. L’armée a quant à elle annoncé avoir pris le pouvoir. 6,5 % de la population turque relève du chaféisme, fondé sur l'enseignement de l'imam Ash-Shâfi'î (767-820) et de ses disciple, considéré comme un compromis entre les écoles hanafite et malikite. En pratique, la Turquie ne reconnaît que les minorités religieuses grecques, arméniennes et israélites sans pour autant leur accorder tous les droits cités dans le traité de Lausanne[réf. C’est une affaire qui empoisonne les relations entre la Turquie et les États-Unis depuis près de deux ans. États et religions en Europe : Perspectives financières. En effet, l'état-civil enregistre automatiquement comme musulmane toute personne dont les parents ne sont pas d'une autre religion officiellement reconnue[16]. Depuis les réformes d'Atatürk, la Turquie est officiellement un État laïc. Arabier en christen: Christelijke kerken in het Midden-Oosten by: Wessels, Antonie 1937- Published: (1983) Mawhūb Ibn Manṣūr Ibn Mufarriǧ et l'historiographie copto-arabe: étude sur la composition de l'Histoire des Patriarches d'Alexandrie by: Heijer, Johannes den Published: (1989) (Le Traité de Lausanne) - Quels étaient les enjeux politiques intérieurs et extérieurs de la Turquie à cette époque ? Les réformes kémalistes ont accentué ce caractère laïc de l… La dernière modification de cette page a été faite le 23 novembre 2020 à 09:18. Religion and state -- Africa, Sub-Saharan. Au cours des années 1970, plusieurs villes ont été le théâtre de pogroms de la part des Loups Gris, un mouvement d’extrême droite. Arménie Le terme Qizilbash renvoie en partie à des minorités d'origine turkmène et recouvre généralement alévisme et bektashisme. En 1924, après avoir instauré la république, Mustapha Kemal a aboli le Califat (l’autorité suprême de l’islam, que les grecs détenaient depuis la prise de La Mecque par les armée ottomane en 1517. Les capitulations de l'Empire ottoman permettent le fonctionnement économique des échelles du Levant. Par ailleurs, l'islam alevi-bektachi, en raison de son aspect ésotérique, est, par essence et de facto, incompatible avec les mouvements politico-religieux de l'islam sectaire (salafisme, wahhabisme) qui le considèrent comme hérétique. - Les Nakshibandis : la plus importante (elle a été fondée au XIVe siècle à Boukhara et étend son influence de la Chine aux Balkans). Islam institutionnel, islam parallèle De l'Empire ottoman à la Turquie contemporaine (XVIe-XXe siècles). Des cours de religions ont réapparu dans les écoles primaires publiques en 1949. Depuis les réformes d'Atatürk, la Turquie est officiellement un État laïc. La première communauté chiite vit en Iran, où elle constitue 90 % de la population du pays, et environ 40 % de la population chiite mondiale. 70 % de la population turque relève de l’hanafisme, du nom du théologien et jurisconsulte Abou Hanifa an-Nou'man ibn Thabit (699-767).