Sur la naissance de la Turquie moderne et l'histoire de l'empire ottoman, on peut lire l'ouvrage de Jacques Benoist-Méchin, Mustapha Kémal ou la mort d'un empire (Livre de Poche). Des meetings de protestation se tiennent à Istanbul, tandis que des associations patriotiques se multiplient en Thrace et en Anatolie. Le 1er janvier 2005, la nouvelle livre turque (Yeni Türk Lira ou YTL) est adoptée : une YTL vaut 1 million d'anciennes livres turques. De l'Empire à nos jours, Paris, Éditions Tallandier, 2013. Cette situation provoque le 12 septembre 1980 un nouveau coup d'État militaire suivi d'une forte répression entraine une nouvelle éradication de la gauche légale, les éxécutions et arrestations se comptent en dizaines de milliers[14]. Environ 2 839 membres des forces armées sont arrêtés dans un premier temps. La Turquie possède une longue histoire. Entre 72 et 97 journalistes turcs sont en prison en 2012[34],[35], contre 13 fin 2002[33], l'année de l'arrivée au pouvoir de l'AKP. En politique étrangère, Atatürk tient fermement au principe de neutralité. Les lois amendées contiennent cependant des dispositions permettant d'envoyer les journalistes en prison[33]. Au total, 1,5 % des fonctionnaires du ministère de l'Éducation seront suspendus. İsmet İnönü redevient Premier ministre de novembre 1961 à février 1965. Un moratoire sur les exécutions est voté par le Parlement la même année, et reconduit l'abolition de la peine de mort (voir ci-dessous). Plusieurs centaines de personnes, principalement alévies, sont assassinées en deux jours[12]. ). Le califat est abandonné le 3 mars 1924. Il fournissait aux insurgés des armes et des subsides. Tome 4 - de Lamartine a - 洋書の購入は楽天ブックスで。全品送料無料!購入毎に「楽天ポイント」が貯まってお得!みんなのレビュー・感想も満載。 En 1936 la convention de Montreux confiait à la Turquie la responsabilité des détroits de la mer Noire (Bosphore et Dardanelles), convoités par Staline : les Russes ont toujours voulu un accès à la Méditerranée pour leur flotte de la mer Noire. Les premiers partis et syndicats socialistes légaux sont alors fondés. Get this from a library! Poursuivant la laïcisation du droit entamée dès 1839 par les tanzimat (réformes) de l'Empire ottoman, le régime kémaliste adopte, en 1926, un code civil inspiré du code suisse, un code pénal inspiré du code italien, et un code commercial inspiré du code allemand. En 2014, face à l'attaque par les forces de l'État islamique (EI) de la ville syrienne kurde de Kobané, elle refuse de soutenir les défenseurs de la ville[25] et privilégie l'affaiblissement du pouvoir kurde, Recep Tayyip Erdogan affirmant que « le PKK et l'EI représentent le même danger pour le pays »[23]. L'anticléricalisme est prononcé, mais le spiritualisme musulman n'est pas pour autant abandonné. Tancrède Josseran, La nouvelle puissance Il avait l'ambition de modeler une civilisation turque moderne, souhaitant pour cela la « Révolution à toute vapeur ». Le 27 mai 1960, un coup d'État renverse le gouvernement au nom de l'armée, installe un gouvernement provisoire et porte à sa tête le général Gürsel. L'histoire turque est réécrite afin de donner des racines à cette nation, à l'instar des États occidentaux au XIXe siècle. Mais depuis quatre-vingt ans, les tensions nationalistes ont poussé même ces exemptés à émigrer, et en 2006, il reste environ 50 000 musulmans en Grèce et 3 000 orthodoxes grecs en Turquie. De l'empire à nos jours, Histoire de la turquie, Hamit Bozarslan, Tallandier. Les militaires restent au pouvoir un an et font approuver une Constitution garantissant les libertés démocratiques (liberté d'expression, de réunion, d'association, droit de grève)[11]. Cet article ne traite que de cette période, et non des événements antérieurs. La Turquie moderne, fondée sous l'impulsion de Mustafa Kemal Atatürk en 1923 sur les ruines de l' Empire ottoman, défait à la suite de la Première Guerre mondiale et entaché par les génocides arménien, assyrien et grec pontique, est une république parlementaire, laïque, unitaire et constitutionnelle. La 5 juin 2008 : Cet amendement est annulé par la Cour constitutionnelle sur la base de l'article 2 de la Constitution, qui garantit la laïcité. 786 likes. VIIIème siècle avt J.C.: les Grecs s’installent sur le littoral égéen. La Turquie possède un prodigieux passé, histoire de l’Anatolie (Turquie) est l’une des plus riches du monde, car étant le prolongement de l’Asie centrale vers l’Europe, la péninsule a vu déferler sur son sol une foule de peuples dont chacun a laissé son empreinte, dans un perpétuel mouvement de balancier entre l’Europe et l’Asie, l’Orient et l’Occident. Elle pose de façon attendue sa candidature pour devenir membre associé de la CEE en 1959, et soutenue par les dirigeants français et allemand De Gaulle et Adenauer, elle obtient satisfaction en 1963. Les Kurdes parlent une langue de type perse et sont musulmans sunnites comme la plupart des Turcs, à la différence des Iraniens (musulmans chiites). Restée sur la leçon de la Première Guerre mondiale, la Turquie choisit la neutralité lors du deuxième grand conflit du XXe siècle. Dix-sept ans après sa première demande, le Conseil européen a approuvé en décembre 2004 l'ouverture de négociations avec la Turquie, qui ont débuté le 3 octobre 2005. mise à jour Le Parti des travailleurs du Kurdistan met en place des groupes de guérilleros en Anatolie orientale, dans la région du Kurdistan turc. À la suite d'un mémorandum militaire le 28 février 1997, ce chef de gouvernement doit démissionner le 18 juin 1997, et le Parti du bien-être est dissous le 16 janvier 1998, mais ses partisans donnent alors naissance au Parti de la vertu, à son tour dissous en 2001, puis au Parti de la justice et du développement (AKP). Au sud, en Cilicie (Tarsus), il empêcha la constitution d'une région autonome arménienne sous protectorat français, prévue par le traité de Sèvres. Face à cet accord international, Staline revendique des territoires à l'ouest de la Turquie, en reprenant l'argumentation des tsars : Constantinople était la capitale de la chrétienté orthodoxe, religion majoritaire en Russie. Le reste de l'Empire (alors monarchie constitutionnelle) est lui-même divisé en « zones d'influence » italiennes, françaises et anglaises, et les Turcs craignent de se voir bientôt réduits à l'état de colonie. Celui-ci est mis en place par Turgut Özal, Premier ministre en 1984, président en 1989, qui tente de concilier la nature démocratique du régime, les principes fondateurs de la République et l'islam. Avec l'accord de la France, puissance mandataire de la Syrie, la Turquie a récupéré le 23 juin 1939, le sandjak d'Alexandrette, peuplé majoritairement de Turcs. Cet article traite de l'histoire de la République turque de, Visées soviétiques, adhésion à l'OTAN et enjeux géostratégiques (1939-2003), Le Post-kemalisme : gouvernements militaires, question kurde et place de l'islam, La Turquie, démocratie conservatrice musulmane (2002-), « À bas la République ! L'état de siège est levé dans treize provinces dès 1984. Ses méthodes restaient fondées sur le volontarisme et un populisme : « malgré le peuple, pour le peuple » ; une société unie/unique, sans lutte des classes, mais turque avant tout (jacobin, il se méfiait des différences régionales depuis le traité de Sèvres). Le calendrier grégorien est adopté, et le dimanche devient le jour de repos hebdomadaire. Dès la révolution de 1908, les femmes émergent sur la scène politique. Histoire de la Turquie, de l'Altaï à l'Europe, Ibrahim Tabet, éditions L'Archipel. Un nouveau coup d'État a lieu en 1971 ; les militaires, constatant que leur action n'a en rien amélioré la situation, retournent dans leurs casernes l'année suivante. Une grande révolte kurde menée par le Cheikh Saïd éclate en 1924. La Turquie, qui avait perdu son droit de vote au Conseil de l'Europe à la suite du coup d'État militaire, le retrouve. En 1936, les deux États se lient à la convention de Montreux. La langue est remaniée, une politique nationale est alors appliquée par Mustafa Kemal, qui remplace par exemple l'alphabet ottoman d'origine arabe par l'alphabet latin en 1928. Définies par le traité de paix de Sèvres, signé le 10 août 1920 par le gouvernement impérial, les frontières de l'Empire ottoman sont dénoncées par le nouveau gouvernement provisoire du mouvement nationaliste. Alexandrette prend alors le nom d'Iskenderun. 1 200 av. Histoire de la Turquie par Robert Mantran (Que sais-je?, no 539) Presses universitaires de France, 1975 4e éd. Cem Behar, « Tendances récentes de la population turque ». Get this from a library! Tome 2 - Alphonse De Lamartine - 洋書の購入は楽天ブックスで。全品送料無料!購入毎に「楽天ポイント」が貯まってお得!みんなのレビュー・感想も満載。 Histoire de la Turquie. Il obtint un soutien important de la population et de l'armée. ). En 1919, à la suite de grandes manifestations, des mesures sont prises visant à faire évoluer le statut de la femme : égalité avec les hommes reconnue dans le code civil, mariage civil obligatoire, interdiction de la polygamie, de la répudiation, du port du voile à l'école, scolarisation des filles, embauche de femmes dans l'administration… En 1930, elles votent et sont éligibles aux élections locales et en 1934 aux élections nationales[5]. Un livre d'Histoire qui se lit comme une épopée. Le 8 juillet 1937, la Turquie, l’Irak, l’Iran et l’Afghanistan signent le traité de Sa'dabad qui prévoit entre autres une coordination de la lutte contre la « subversion » kurde. Lire la … 2. C'est le début d'une controverse historique et politique qui dure encore aujourd'hui. La naissance de la Turquie moderne La sévérité des sanctions provoque un sursaut au sein de la population. Quarante-six meneurs furent pendus sur la grande place de Diyarbakir. « La Turquie abolit la peine de mort et autorise l'enseignement du kurde ». Il tente également de donner une réponse culturelle à la question kurde. ), Un livre noir.... Radio Free Europe / Radio Liberty, « Newsline », 7 mai 2001 :« LE PREMIER MINISTRE ARMÉNIEN RENCONTRE UN MEMBRE LIBÉRÉ DE... Moucheg Séropian était un homme d’Église et un agitateur nationaliste arménien. Paul Dumont et Jean-Louis Bacqué-Grammont (dir.). Les députés étaient élus au second degré, et les « grands électeurs » étaient tous membres du parti unique[4]. En janvier 2002, un nouveau code civil, remplaçant celui de 1926, est instauré. Le laïcisme kémaliste est partiellement remis en cause, avec, notamment, la réapparition de manuels coraniques en arabe, le retour de l'éducation religieuse dans les écoles publiques, ou l'assouplissement des normes vestimentaires. Octave Dumoulin, « Syrie et Cilicie », L’Humanité, 5 octobre 1922, p. 4 :« Lorsque les troupes françaises envahirent la Cilicie, elles étaient imprégnée de l’épouvantable... Édouard Bernier (correspondant à İstanbul), « La Turquie et la paix — La question arménienne », L’Europe nouvelle, 29 novembre 1919, p. 2176 :« Dès... Naissance de la Turquie moderne vu par les alliés, Question prioritaire de constitutionnalité déposée contre la « loi portant reconnaissance du génocide arménien », Nationalisme arménien et nationalisme assyrien : insurrections et massacres de civils musulmans, Florilège des manipulations de sources dont s’est rendu coupable Taner Akçam. Des minorités sont donc encore présentes en Turquie : Arméniens et Grecs d'Istanbul, Juifs, Assyro-Chaldéens et Kurdes. La Turquie décide alors de mener des raids aériens contre l'État islamique et profite de cette situation pour, en réalité, intensifier ses combats contre les rebelles kurdes[29],[30] en Turquie comme en Syrie pays dans lequel elle s'efforce d'empêcher la création d'un État kurde[31]. Ainsi, le Conseil national de la sécurité (MGK, créé en 1961, transformé en véritable instance de contrôle par la Constitution de 1982) est-il devenu, à partir de 2003, essentiellement consultatif, cependant que son secrétaire, autrefois un militaire, est désormais un civil[18]. Il lança les tribus kurdes sur Elâzığ, Maras et Bitlis et fit placarder sur les murs de Diyarbakır des affiches où l'on lisait : « À bas la République ! Elle est néanmoins rattrapée par le conflit avec l'attentat de Suruç en juillet 2015 qui fait plus de 30 morts relançant les critiques reprochant au régime d'Ankara sa politique « complaisante » vis-à-vis des organisations radicales en guerre contre Bachar el-Assad[27],[28]. Tout en affichant une position médiane auprès de l'Occident, elle continue de soutenir les groupes armées luttant contre Assad « quitte à épauler Daech »[32]. L'armée reste un pilier de la nation ; l'école laïque, gratuite et obligatoire, le modèle d'école républicaine de Jules Ferry est instauré, une forte action culturelle est entreprise avec les « maisons du peuple » (la Turquie restera un « État papa » jusque dans les années 1980). Il décide par la même occasion de supprimer les derviches tourneurs, les sectes religieuses, les couvents et les confraternités qu'il accuse d'avoir soutenu la révolte kurde. Pierre Chabal et Arnaud de Raulin (dir.). La peine de mort est supprimée pour les crimes de droit commun en 2001[15], est abolie en temps de paix[16], puis en toute occasion, lors d'une réécriture du code pénal[17].