La JBAC s'impose 3-1 sur l'USM de Benbarek. Vice-champion d'Oranie, l'USMBA atteint la finale de la Coupe d'Afrique du Nord, match non joué contre le Sporting Club de Bel-Abbès, champion d'Oranie. Haj Larbi Benbarek a constitué, de ce fait, un exemple parfait de par sa générosité, son patriotisme, sa patience et son dévouement à son pays. Entre 1948 et 1953, il remporte deux titres de champion d'Espagne et marque les esprits (1950 et 1951), même s'il ne joue plus en équipe de France. Larbi a grandi dans la ville où on vit pour la première fois des bidonvilles : Casablanca en 1917. En se référant au guide de présentation de la saison 1945-1946 de Ce Soir-Sprint, un journaliste commente : « Larbi Benbarek, né en 1917, à Casablanca, un jour qu'il ignore ». Certains évidemment considèrent Diego comme le dieu du football, mais le roi Pelé avait dit « Si je suis le roi du football, alors Benbarek en est le dieu ». Il était dans sa petite maison casablancaise, il finit sa vie dans la misère et dans l’indifférence. Les scientifiques disent que lorsque l’homme disparaitra, il ne restera aucune trace de notre existence. La dernière modification de cette page a été faite le 7 décembre 2020 à 23:39. Larbi débute véritablement avec l'USM de Casablanca en septembre 1936 et dispute notamment avec l'US Marocaine la finale de la Coupe Steeg, finale du championnat d'Afrique du Nord, le 12 juin 1938 face aux Algériens de Bône. Surnommé « la Perle noire », il a été, durant sa carrière au Maroc, en France et en Espagne, une star adulée en raison de sa technique et de sa grande élégance dans tous ses gestes. Quand le Stade est dispersé aux quatre vents après trois années de stars system, il se retrouve à l'Atlético de Madrid en Espagne pour un montant de transfert de 17 millions de francs de l'époque, ce qui représente le transfert le plus important en Espagne en ce temps-là[4],[5]. 1945 Paris est libéré, les artistes peuvent y revenir. Il s’est éteint le 16 septembre 1992 dans la ville où il avait vu le jour, Casablanca. Larbi a grandi dans la ville où on vit pour la première fois des bidonvilles : Casablanca en 1917. Dans cette dernière figure Larbi Ben Barek. Toute les qualités que doit avoir un joueur aujourd’hui, c’est dans ce sens que Larbi a revolutionné le foot a une epoque ou le physique comptait plus que la technique. Larbi, Rachid, Omar et les autres. Normal pour un footballeur ? C'est à cet âge-là qu'il commence à jouer avec Al Fath de Casablanca (devenue le Raja) et le Football Club El Ouatane[2], des petites équipes de quartier, de 1928 à 1930. L’ancien joueur de l’Olympique de Marseille, Larbi Ben Barek, est né le 15 juin 1917. «La perle noire» du football. Larbi Benbarek joue à l'Union sportive musulmane Bel-Abbès lors de la saison 1955-1956 sous la direction de l'entraîneur Lacaze. Israël : les compagnies aériennes dévoilent le prix des billets vers Casablanca, Royal Air Maroc pour sauver un match à Alger, Hakim Ziyech absent des stades pour blessure. Larbi Ben Barek sous le maillot de l'Olympique de Marseille, dans les années 30. Auteur de la plus longue carrière en équipe de France de 1938 à 1954, il est resté toute sa vie de nationalité marocaine. Jour ... * Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne 1951 (Atlético Madrid) * Vainqueur du Championnat d'Afrique du Nord de football 1942 (US Marocaine) * Champion du Maroc 1938 et 1942 (US Marocaine) Historique de transferts. Benbarek rejoint l'Olympique de Marseille en fin de carrière. Il ne possède en effet pas la nationalité française, et les Italiens chambrent… en réaction à ces sifflets, Larbi Benbarek chante alors à gorge déployée La Marseillaise. Car si il y a un joueur qui a révolutionné le football c’est bien lui, avec son physique et sa technique. Avec Raoul Diagne, Larbi Ben Barek (sur la photo) fut l'un des premiers joueurs issus des colonies à porter le maillot de l'équipe de France dans les années 1930.Staff / AFP Un proverbe arabe dit « Si tu veux que quelqu’un n’existe plus, cesse de le regarder ».Larbi existeras toujours tant qu’il y aura des gens dans des stades pour regarder des footballeurs. Entre le Maghreb et la France, c'est aussi une histoire de foot. Combien, parmi les 824 internationaux français, sont nés au Maghreb ? Pas français, Larbi Benbarek n'est pas mobilisé en 1939-1940. Larbi Ben Barek : le premier film… 20 ans après la mort d’une légende. Larbi Benbarek débarque à Marseille le 28 juin 1938. Il entame alors la plus longue carrière jamais signée par un joueur sous le maillot frappé du coq : 15 ans et 10 mois. «Larbi, ou le destin d’un grand footballeur » retrace l’histoire de la vie de celui que les médias sportifs de l’époque ont appelé «La perle noire». IL continua a jouer jusqu’a 40 ans. Il date du 7 octobre 1954 et oppose, dans l’ancien Parc des Princes, les Bleus à une sélection d’Afrique du Nord . Quoi qu’il soit l’auteur de la plus grande carrière avec les Bleus – l’équipe […] c’est vrai qu’aujourd’hui tout les plus grands viennent des bidonvilles sud américains ou leur triste équivalent européens les cités . Il date du 7 octobre 1954 et oppose, dans l’ancien Parc des Princes, les Bleus à une sélection d’Afrique du Nord (3). Partager. Ce n’est pas une coïncidence si après, en 1953, le Real fait signer Di Stefano pour contrecarrer les plans de Larbi. Neuf jours avant le match devant opposer les Bleus aux champions du monde en titre, Larbi Benbarek est rayonnant au cours d'une partie amicale disputée au Parc : France-Afrique du Nord (2-3). Mais voila en 1939 la France est en guerre et il ne fait pas bon pour un noir de trainer dans la France de Vichy. L'USM de Casablanca ne lâche pas facilement son joueur, mais accepte finalement l'offre marseillaise de 44 000 francs après avoir refusé une première offre du même Olympique de Marseille au début de l'été 1937. Il trouve refuge à Casablanca pendant la Seconde Guerre mondiale et évolue alors de nouveau à l'US Marocaine. Larbi Benbarek (en arabe : العربي بن مبارك, Lɛarbi ben-Bárək ; en tamazight : Lɛǎrbi u Mbárək ; variantes : Ben Barek, Ben M'barek), né le 16 juin 1917 à Casablanca et mort le 16 septembre 1992 dans la même ville, est un footballeur marocain. 2. Avec l'OM, il joue une finale de coupe de France perdue face à Nice. Ben Barek pose ses valise au Racing, 3 années plus tard c’est à Madrid qu’il s’illustre. Partager. Il rejoint ensuite le FUS Rabat comme entraîneur-joueur puis en 1957 accepte le poste d'entraîneur de l'USM Bel-Abbès pour une saison[6]. Larbi Benbarek (en arabe : العربي بن مبارك, Lɛarbi ben-Bárək ; en amazighe : Lɛǎrbi u Mbárək ; variantes : Ben Barek, Ben M'barek), né le 16 juin 1917 à Casablanca et mort le 16 septembre 1992 dans la même ville, est un footballeur marocain.Auteur de la plus longue carrière en équipe de France de 1938 à 1954, il est resté toute sa vie de nationalité marocaine. Ce joueur, Larbi Benbarek, est un homme porté par l’Histoire, né lors de la Première Guerre mondiale dans le Maroc colonial et débutant sa carrière à l’aube de la seconde. Si Ben Barek, ici en 1958, n’a été sélectionné que 17 fois en équipe de France, il reste le joueur détenteur de la plus longue carrière en Bleu, 15 ans et dix mois au total. Ben Barek signifie en marocain fils des bidonvilles. Un match Maroc-France B disputé en avril 1937 lui vaut ses premiers articles élogieux dans la presse métropolitaine. Toute l'actualité de Larbi Ben Barek et de , son palmarès, ses stats... sur L'ÉQUIPE Jeune il ne l’est plus vraiment Larbi à 31 ans sa nouvelle carrière débute, celle d’icône. Larbi Ben Barek est né le 15 juin 1917 à Casablanca. Le 8 juin 1998 à Paris, la FIFA lui décerne, à titre posthume, la médaille de l’ordre du Mérite. Un nom assez peu connu pour aujourdhui, mais pourtant lun des plus grands il y a une cinquantaine dannées. Les spécialistes le considèrent comme l'un des meilleurs footballeurs de tous les temps. «La perle noire» a porté le maillot olympien en 1938-39 et entre 1953 et 1955. Notices gratuites, comme son nom l'indique, va vous offrir des millions de notices au format PDF. Il y en un dans la planète foot qui n’a pas attendu la fin des footballeurs pour être oublier : Larbi ben Barek. Dans cette dernière figure Larbi Ben Barek. Sans nul doute, l’un des meilleurs footballeurs de tous les temps, très méconnu même parmi les aficionados du ballon rond aujourd’hui. Auteur de la plus longue carrière en équipe de France de 1938 à 1954, il est resté toute sa vie de nationalité marocaine. A l’heure du tout numérisable il y a peu de chances que l’on retrouve les films de Capra, les chansons d’Otis Redding d’ici 1000 ans car les égyptiens l’ont bien compris il n’y a que les constructions qui sont (presque) éternelles. Marocain de nationalité, sa plus longue carrière fut en Equipe de France (1938-1954). Yaniv Edery, premier joueur marocain d’origine juive ? Larbi Ben Barek. Le public italien siffle copieusement les Français, et Benbarek tout particulièrement. Malgré cette situation, il est toujours sélectionné en équipe du Maroc. Notre pays se doit en effet de préserver jalousement son patrimoine, d'honorer la mémoire de ses fils qui ont contribué, par leur effort et leurs sacrifices, à son rayonnement bien au-delà des frontières nationales», précise-t-il. Il retourne au Maroc où il met sa carrière en sourdine. « Si je suis le Roi du football, alors Ben Barek en est le Dieu », « Larbi Benbarek, né en 1917, à Casablanca, un jour qu'il ignore », Dernière modification le 7 décembre 2020, à 23:39, https://www.fff.fr/equipes-de-france/tous-les-joueurs/fiche-joueur/130-larbi-ben-barek, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Larbi_Benbarek&oldid=177395447, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Il avait une technique hors norme, une vision de jeu parfaite , un bon jeu de tête , des dribbles derouttants et un sens du but développé. Larbi Benbarek (en arabe : العربي بن مبارك, Lɛarbi ben-Bárək; en amazighe : Lɛǎrbi u Mbárək; variantes : Ben Barek, Ben M'barek), né le 16 juin 1917 à Casablanca et mort le 16 septembre 1992 dans la même ville, est un footballeur marocain.Auteur de la plus longue carrière en équipe de France de 1938 à 1954, il est resté toute sa vie de nationalité marocaine. Le joueur légendaire, connu même par les personnes qui ne sont pas de sa génération, a évolué dès la période du protectorat français. Ainsi, l'année, mais aussi le jour de naissance restent incertains. A l'inverse, le déroulement de carrière nous indique que Larbi évolua à l'USM dès 1930. Voici le grand Larbi Ben Barek, le premier grand footballeur africain de renommée mondiale. Portr… Chelsea attend avec impatience le retour de Hakim Ziyech, Inter Milan : Achraf Hakimi est de retour, CAN/U17 : le Maroc à la recherche de nouveaux talents. En coupe du Maroc, Larbi Benbarek et l'Idéal atteignent la finale (1935), mais s'inclinent sur le fil face au RC Marocain. Quelques semaines plus tard, il met un terme officiel à sa carrière de footballeur professionnel à 40 ans. Cette réaction fut largement reprise par les médias, et il est alors totalement adopté par tous les supporteurs du club France, qui le connaissaient très peu jusque-là. Cette sélection tardive, c'est au public du Parc des Princes qu'il la doit. Dans tous les joueurs de foot il y a un peu de Ben Barek,son seul malheur fut d’être le meilleur joueur de la planète foot à une époque où la médiatisation était quasi nulle. Larbi Benbarek. Par Lavieeco Le 15 Juin, 2011. Après un an de préparation, un autre de tournage et six mois de montage, le film «Larbi ou le destin d’un grand footballeur», conçu, réalisé et monté par Driss Mrini, est fin prêt pour affronter le public, début septembre. A force de jouer dans les ruelles Larbi apprend a effacer ses adversaires avec une rapidité d’exécution étonnante. Une pure prodution d'Arryadia qui retrace la vie d'un artiste de son époque. Photo AFP Chaque samedi, avec Retronews, le site de presse de la BNF, retour sur un épisode du sport français. Lors de son tout premier match sous les couleurs de l'Idéal, Larbi affronte la redoutable formation de l'Union Sportive Marocaine, triple vainqueur du championnat d'Afrique du Nord. Au cours de ce match, il est impressionnant et la presse marocaine le couvre d'éloges. Considéré comme lun des plus grands footballeurs de tous les temps, il a marqué lhistoire par son élégance. Pelé, Maradonna, Ronaldo, Zidane.... ont eux aussi des origines modestes. Il joue ensuite comme amateur marron en Belgique, comme le confirme Michel Hidalgo dans le documentaire Des Noirs en couleurs diffusé sur Canal+ en juin 2008. L'USM de Casablanca le recrute alors en lui fournissant un travail de pompiste. Avant Messi, avant Cristiano, avant Ronaldo, avant Maradona et avant Pelé, il y eut un homme qui marqua la planète football. Larbi Ben M’barek, surnommé « la perle noire » est un footballeur marocain né le 16 juin 1917 à Casablanca. En 1937 sa carrière décolle il est repéré par l’olympique de Marseille qui l’engage l’année suivante. Il en constitue l'une des pièces maîtresses sous la conduite d'Helenio Herrera. Histoire de ne point oublier que l'enfant de Casablanca Larbi Ben Barek aura porté le maillot tricolore pendant plus de quinze ans, de 1938 à 1954. Le tout premier match de l’équipe de France contre une équipe africaine ne figure pas dans les statistiques. Il est repéré est engagé par l US marocaine et fait ses débuts dans la sélection marocaine. Fils d’un ouvrier spécialisé dans la réparation des bateaux, il est très tôt orphelin. Larbi Ben Barek fait ses débuts au sein de l'équipe casablancaise de l'Idéal Club (1934), modeste club de la D2 marocaine de l'époque. Quoi ? Dès l'âge de 14 ans, il exerce l'ancien métier de son père : menuisier. L'occasion de revoir la vidéo du documentaire "des cendres de l'oubli" de la perle rare du football mondial. Par ailleurs, il a reçu de nombreuses distinctions de la part des fédérations sportives les plus prestigieuses et des médias. Il attire très vite l'attention des grands clubs de métropole. Larbi va à l’école. Il marque deux fois au cours de cette partie et aide activement l'Idéal à s'adjuger une bonne 3e place en championnat. En 1934, il fait ses débuts au sein de l'équipe de l'Idéal Club de Casablanca, modeste club de deuxième division marocaine. Le tout premier match de l’équipe de France contre une équipe africaine ne figure pas dans les statistiques. Le 16 septembre 1992, Larbi Benbarek nous a quitté à l'âge de 75 ans. Vaccin anti-Covid-19 : quid des éventuels effets secondaires ? Les racines du football français plongent largement sous la Méditerranée, de Ben Barek à Sahnoun en passant par Mekhloufi et Fontaine. C’est ce qui nous vient à l’esprit après avoir visionné le film qu’il a consacré à Larbi Ben Barek, le premier grand footballeur marocain et l’un des meilleurs joueurs du monde, selon le grand Pelé. En 1945, le président du Stade Français met en place à Paris une équipe de vedettes. Les hostilités de l’Algérie ont précipité le rapprochement Maroc-Israël, Les transferts des Marocains du monde repartent à la hausse, Crise ou pas, les voitures de luxe ont toujours la cote au Maroc. Lors de son tout premier match sous les couleurs de l'Idéal, Larbi Benbarek affronte la redoutable formation de l'USM de Casablanca, triple vainqueur du championnat d'Afrique du Nord. Larbi Ben Barek, de son vrai nom Abdelkader Larbi Ben M'barek, né le 16 juin 1914 au Maroc et mort le 16 septembre 1992, fut un footballeur international franco-marocain. Pas au grand Real, le club de Franco, non l’autre l’ Atletico le club des jeunes étudiants qui habitent les banlieues. Jeune orphelin, il grandit dans le quartier Cuba à Casablanca et joue au football dans la rue avec les enfants de son quartier. Ce transfert implique qu'il évolue une saison complète en réserve. Malheureusement à Hanovre, Larbi Benbarek est victime d'un ennui musculaire et doit quitter le terrain après 27 minutes de jeu face aux Allemands. Cinq mois après son arrivée en métropole[3], il fait sa première apparition en équipe de France dans l'ambiance volcanique de Naples le 4 décembre 1938 face à l'Italie. Sa carrière de joueur achevée, il se reconvertit en entraîneur. Larbi Ben Barek meurt le 16 septembre 1992[7] dans la solitude, son corps n'est découvert qu'une semaine après sa mort. Dans la foulée, il est sélectionné pour la première fois avec l'équipe « régionale » du Maroc qui affronte son homologue de la Ligue algérienne d'Oran. Normal pour un footballeur ? Lors d’un voyage au Maroc, la première chose que dit Pelé au Roi Hassan II fut « où est Ben Barek ? Il joue cette rencontre sous le maillot de l'Afrique du Nord, mais sa prestation et son prestige sont tels, que le public réclame et obtient sa sélection chez les Bleus. The first African star and the first to bear the nickname of "Black Pearl," Ben Barek blazed a trail to the European, and particularly French and Spanish, leagues for African-born players. Quoi ? L'Olympique de Marseille s'attache ses services en juin 1938. Lors de son séjour olympien, il honore sa dernière sélection en équipe de France le 16 octobre 1954 à Hanovre face à l'Allemagne de l'Ouest en amical. Larbi Benbarek (en arabe : العربي بن مبارك, Lɛarbi ben-Bárək ; en tamazight : Lɛǎrbi u Mbárək ; variantes : Ben Barek, Ben M'barek), né le 16 juin 1917 à Casablanca et mort le 16 septembre 1992 dans la même ville, est un footballeur marocain.Auteur de la plus longue carrière en équipe de France de 1938 à 1954, il est resté toute sa vie de nationalité marocaine. Larbi Benbarek (en arabe : العربي بن مبارك, Lɛarbi ben-Bárək ; en amazighe : Lɛǎrbi u Mbárək ; variantes : Ben Barek, Ben M'barek), né le 16 juin 1917 à Casablanca et mort le 16 septembre 1992 dans la même ville, est un footballeur marocain. He arrived in Marseille , France, at the age of 20 and became an instant favorite with fans for his skills and technical abilities.He is largely remembered as the first successful French African footballer in Europe . Né officiellement en 1917, Larbi Benbarek pourrait être né en réalité en 1914. Voici la liste des notices gratuites pour ben barek rachid. Il vécut ensuite au Maroc où il sombra petit a petit dans l’oubli malgré quelques publicités pour vivre. Nationalité: Maroc. Ainsi, en 1937 (titre attribué par le site de la FFF), l'USM n'est même pas champion du Maroc et ne participe donc pas aux phases finales de cette épreuve! Ben Barek signifie en marocain fils des bidonvilles. Date de naissance/âge: 16 juin 1914 Lieu de naissance: Casablanca. D'autres sources, moins crédibles, indiquent 1916 comme année de naissance. ». Pelé dit ainsi : « Si je suis le Roi du football, alors Ben Barek en est le Dieu »[1].