Elle enfourche le vieux balai magique de sa famille et s’envole vers sa nouvelle vie. Kiki est présentée de façon vertueuse par le réalisateur : elle est polie, attentionnée, et sa gentillesse lui permet de se faire de nombreux amis[3]. Le personnage d’Ursula fait figure de modèle pour Kiki : plus âgée, elle vit indépendante et joyeuse de sa peinture dans une petite cabane forestière. Ce boulanger bourru mais au grand cœur reste la plupart du temps silencieux[2]. Kiki la petite sorcière (魔女の宅急便, Majo no takkyūbin?) La petite sorcière fait partie des reliques du passé, elle fait partie de la jeunesse des vieillards. Plus tard un matin, Osono lui demande de faire une livraison chez la famille Kopori. Kiki, en tant qu'adolescente, embrasse les deux mondes : elle semble à l'aise avec la vie moderne, comme illustré au début du film par sa radio, mais ne refuse pas son héritage. Chaque film des studios Ghibli naît d’une promesse et d’un devoir : celle de voyager tant dans les contrées les plus pittoresques de notre imaginaire que vers l’époque de notre enfance insouciante. Il rejoint officiellement Ghibli peu de temps après la sortie de Kiki la petite sorcière, en octobre 1989, et en deviendra le principal producteur ainsi que le président[115]. Au Japon, le Japan Times fait une critique positive du film, saluant notamment le « réalisme psychologique » dans l’évocation des sentiments de Kiki[48]. Elle croise bientôt une jeune sorcière plus âgée, un peu hautaine, qui lui révèle s’être spécialisée dans l'astrologie. Copyright © 2020 filmspourenfants.net. La dernière modification de cette page a été faite le 22 novembre 2020 à 18:16. Il tente d'aider Tombo lors de l'accident du dirigeable, Un balayeur prête son balai à Kiki dans la dernière scène du dirigeable, balai avec lequel Kiki parvient à sauver Tombo, La petite fille de Madame n'apparait que très fugacement. ), la mère de Kiki, elle-même sorcière, et Okino (オキノ? Attentionnés et un brin anxieux de voir Kiki quitter la maison familiale à seulement treize ans, ils sont présentés sous un jour particulièrement positif, voire idéalisé[11]. Comme toutes les sorcières qui atteignent l’âge de 13 ans, Kiki doit quitter ses parents et s’établir pendant un an dans une autre ville, en exerçant un métier lié à son état de sorcière. Monter sa propre entreprise. On peut aussi faire un parallèle avec les enfants qui commencent l’école et qui partent loin de leurs parents (Kiki a encore avec elle son chat, presque un doudou). Une expérience que va vivre la jeune et espiègle Kiki aux côtés de Osono, une gentille boulangère qui lui propose un emploi de livreuse. Les séquences les plus spectaculaires se font en vol, avec le risque de voir Kiki tomber de son balai. De nombreuses scènes notamment ne font en rien avancer l’histoire, mais ont pour fonction de véhiculer une émotion plus ou moins intense[98]. Kiki la petite sorcière est adapté du livre éponyme pour enfant écrit par Eiko Kadono[4]. Quitter l’enfance pour entrer dans le monde du travail. Dans le monde anglophone, il est diffusé uniquement en VHS en 1998 par Buena Vista Entertainment (filiale de Disney), qui vend plus de 900 000 unités en un mois[46]. La ville de Koriko, où s’établit Kiki, est ainsi un mélange de villes méditerranéennes (Lisbonne, Naples), de villes du nord de l’Europe (Visby, Stockholm, Paris et Amsterdam), et enfin de San Francisco[4],[23],[24]. Après avoir généré un accident, la petite sorcière craint la loi et est inquiète quand elle voit une voiture de police. Les parents ne sont pas présents, ils laissent l’enfant expérimenter son autonomie, mais cette absence n’est pas un vide, il y aura des adultes autour d’elle, tous bienveillants. Il s’agit d’un clair symbole d’émancipation pour plusieurs personnages féminins du réalisateur (Nausicaä, Fio, Kiki), un moyen pour elles de surmonter les limites physiques et sociales auxquelles les filles doivent faire face[93]. Le film sort le 29 juillet 1989 au Japon. Enfin, la diminution progressive de la complicité de Kiki avec son chat Jiji, qui part convoler et perd sa faculté de parler avec sa maîtresse, symbolise dans le film la perte de l’innocence de la jeune fille, indispensable pour embrasser la vie adulte et ses responsabilités[9],[95]. KIKI LA PETITE SORCIÈRE | 8+ - A l’âge de treize ans, une future sorcière doit partir faire son apprentissage dans une ville inconnue durant un an. Pour Drazen, le vol à deux avec Tombo sur la dernière scène relève aussi de l’intime, voir de l’amour : après avoir surpassé son complexe vis-à-vis des amies plus élégantes et âgées de Tombo, tous deux partagent leur passion commune et exclusive, voler[94]. Bien que sa mère soit un peu inquiète, elle n’essaye pas de différer le départ. Pour animer ces différents styles de vol, l’animation joue sur la flexibilité des membres de Kiki sur son balai pour montrer tension, élégance ou maladresse[22]. ‘était une sortie attendue chez les lecteurs d’Ynnis Éditions pour cette fin d’année et la voici enfin ! La jeune fille parvient à livrer la tarte à temps, toutefois, la petite fille de la vieille dame ne montre pas grand intérêt pour le cadeau. La boulangère, ravie, lui propose de loger gratuitement dans la chambre en échange de son aide à la boulangerie, le temps qu’elle se constitue une clientèle. Le Seattle Times[65] regrette cependant l’« animation limitée des visages », et le Boston Herald[67] la longueur du film. Le magazine cinématographique Empire fait lui aussi une critique favorable du film[68]. Finalement, Kiki réapprend à voler au moment où elle cesse de penser à ses soucis et ses imperfections pour aider l’autre, en l’occurrence son ami Tombo en grand danger[10]. Kiki la petite sorcière Milan jeunesse. Dans le monde, la critique est essentiellement positive. Jiji (ジジ?) Kiki la petite sorcière (魔女の宅急便, Majo no takkyūbin?, littéralement Le service de livraison rapide de la sorcière) est le cinquième film d’animation du réalisateur japonais Hayao Miyazaki, produit par le studio Ghibli en 1989. Le réalisateur Akira Kurosawa écrit avoir « pleuré » devant le film[49], alors que Mamoru Oshii estime dans Kinema Junpō que le film tombe à plat en voulant trop satisfaire les attentes du public[50]. On nous montre une demoiselle qui aide volontiers. En 2013, Bungeishunjū publie en collaboration avec Ghibli une série de livres consacrée aux films de Ghibli, dont le cinquième volume est entièrement consacré à Kiki la petite sorcière ; ce volume comprend notamment des notes de production et plusieurs interviews de membres du studio, dont Hayao Miyazaki et Toshio Suzuki[76]. Son désespoir quand elle se rend compte que ses pouvoirs s’estompent, qu’elle ne peut plus parler avec son chat. A 13 ans, les jeunes sorcières doivent quitter leur famille pour entreprendre un voyage d'initiation dans une ville où les sorcières n'existent pas encore. Tombo, qui a attendu un long moment dans la nuit, repart seul. Combinée aux ventes de produits dérivés du film Mon voisin Totoro sorti un an plus tôt, cette réussite contribue à la pérennisation du jeune studio Ghibli. Le jouet se retrouve dans une maison, on ne sait pas trop avec qui Kiki va devoir traiter. Il s’agit du plus gros succès au box-office nippon pour l’année 1989[38]. Le balai offert par la maman est cassé en deux. Le personnage d'Ursula fonctionne comme un modèle d'indépendance et d'épanouissement pour Kiki[9],[10]. Kiki la petite sorcière Vostfr C'est l'histoire d'une fille qui doit partir de chez elle pour faire sa formation de sorcière. Tant les dessins que les musiques sont bien adaptés pour les plus jeunes. Crainte du retard, devoir se dépêcher, Kiki ne parvient pas à être à l’heure à un rendez-vous avec un garçon, et quand elle arrive finalement à la maison elle ne rejoint pas celui qu’elle a fait attendre parce qu’elle a trop honte d’être pas présentable. On voit que ça la rend malheureuse, elle craint de ne pas avoir d’avenir. Au petit matin, elle a l’heureuse surprise de voir l’océan, près duquel elle rêvait de s’établir. En particulier, les valeurs de la politesse, du respect envers les anciens, de la propriété, de l’appartenance au groupe sont valorisées dans le film[88],[9]. Le malaise de kiki quand elle ne se sent pas intégrée, elle ne trouve pas un toit pour dormir. Durant la livraison, Kiki perd par accident le cadeau, une peluche, au-dessus d’une forêt et fait la connaissance d’Ursula, une jeune artiste-peintre, qui vit seule dans une cabane forestière. Elle est par la suite rééditée à plusieurs reprises dans ce pays, et les deux génériques sont présents sur la compilation des musiques du studio Ghibli sorties en 2008 et rééditée en 2015[71]. Un film qui nous montre comme on peut être attentif à l’autre. Cette approche marketing sera reprise et amplifiée par la suite par Ghibli. Kiki, que cette idée met en joie, écoute le bulletin météo à la radio qui annonce beau temps. Les compositions de Hisaishi sont empreintes d’innocence dans le film, ainsi que de sacré lors de la scène touchante où Kiki découvre la peinture qu’Ursula a faite d’elle[28],[21]. De retour à la boulangerie, madame Osono, comprenant que la jeune fille n’avait pas d’endroit où dormir, lui offre le gîte pour la nuit, dans une chambre à l’étage d’une remise. La sortie de Kiki la petite sorcière marque donc une étape importante pour Ghibli, car il s’agit de son premier large succès au box-office, contribuant à la pérennisation de son activité[110]. Kiki s’interroge sur sa spécialité quand elle est surprise par un violent orage qui la force à s’abriter dans un wagon à bestiaux. Le vol, important dans le cinéma de Miyazaki et vecteur d’exaltation[92], apparaît comme central dans le film. Sauf mention contraire, les informations ci-dessous proviennent de l’Internet Movie Database[13] ou d’Anime News Network[14]. Bien que cela ressemble à une aventure, il n'est pas surprenant que Kiki devra bientôt faire face aux nombreux obstacles de la vie, certains plus sérieux que d'autres. Le scénario étant dénué de méchants ou de conflits extérieurs[82], le film est principalement rythmé par les états d'esprit de Kiki, entre joie, ennui et inquiétudes, ainsi que par sa crise de confiance qui est elle aussi intérieure et donc psychologique ; il en résulte une alternance entre passages mouvementés et contemplatifs, dans l’agitation de la ville ou le calme de lieux bucoliques[22],[11]. Dans les deux films, le réalisateur ancre les éléments fantastiques dans le quotidien, bien loin de la magie et de l’exaltation attendues par le spectateur[83]. Kiki la petite sorcière est un film linéaire de 1989.