Ils flirtent et passent leurs soirées ensemble. En toile de fond, le mépris de l’élite tunisienne pour cette région pauvre, minée par les humiliations et la haine de soi. Publié le 9 septembre 2020 6 juin 2020 Auteur Goran Catégories Autres, Le reste Étiquettes Baptiste Dericquebourg, Dictature 2.0 Quand la Chine surveille son peuple (et demain le monde), Distance, Ivan Vladislavic, , , Le Deuil, , Voici la sélection 2020, dix romans à paraître au début de la rentrée littéraire. Pour soutenir le travail de toute une rédaction, nous vous proposons de vous abonner. » Salué par André Brink et Desmond Tutu lors de sa parution en 1998, Mère à mère annonce toutes les difficultés de la réconciliation post-apartheid et livre une écriture profondément humaine et féministe. Mère à mère revient sur le lynchage populaire à Guguletu (un township du Cap) d’une jeune Américaine venue aider à préparer, en 1993, les premières élections postapartheid. Cet automne, une ribambelle d’auteurs mènent l’enquête. Dans la forêt des publications de septembre et de la course aux prix, ces romans se distinguent par leur élégance, leur tendresse ou leur regard particulier sur le monde, sur l'époque. Sindiwe Magona : Comment renaître de l’apartheid ? Les années se suivent… et ne se ressemblent pas, malgré les marronniers ! Est-ce un roman ? Frédéric Ciriez et Romain Lamy : Tout sur Fanon. Lecture du Monde en cours sur un autre appareil. Parution : 27 août 2020 J’ai envie de le lire parce que… J’ai découvert Julien Dufresne-Lamy à la rentrée littéraire l’an dernier avec Jolis jolis monstres que j’ai adoré ! On retrouvera son (sa) lauréat(e) dans « Le Monde des livres » du lendemain, daté 11 septembre. Trois garçons des beaux quartiers rencontrent deux jeunes filles du peuple. La Proie, de Deon Meyer, traduit de l’afrikaans par George Lory, Gallimard, 576 pages, 18 euros, numérique 12,99 euros. Bernardine Evaristo : Douze femmes puissantes. Et Drissa et ses amis Mandela, Karim… doivent faire face à une autre réalité. Le prix sera décerné, pour la huitième fois, le mercredi 9 septembre. Le cru 2020 n’y échappe pas. Rumeurs d’Amérique, d’Alain Mabanckou, Plon, 256 pages, 19 euros, numérique 12,99 euros. Impossible de passer à côté de celui-ci. En effet, elle enregistre « seulement » 511 nouveaux romans contre 524 l’an passé. Pour soutenir le travail de toute une rédaction, nous vous proposons de vous abonner. Le Palmarès des libraires pour la rentrée littéraire 2020 Le 16 e Palmarès LH des libraires a été dévoilé dans la soirée du 22 septembre, révélant les 20 romans … Voici la sélection 2020, dix romans à paraître au début de la rentrée littéraire. Si le mois de septembre rime avec rentrée et nostalgie des vacances, c’est également le plus gros mois de l’année pour les sorties littéraires. Les garçons les … Enseignant-chercheur en sciences de l’information et de la communication à l’Idetcom, université Toulouse-1-Capitole, Les dix titres en lice pour le Prix littéraire « Le Monde » 2020, Paroles d’entrepreneurs, au cœur des territoires, « Une bête au Paradis », de Cécile Coulon, « Laëtitia ou la fin des hommes », d’Ivan Jablonka, Code promo Amazon : -30% sur une vaste sélection d'articles, Cultura : livraison offerte dès 35€ d'achats, Netflix : profitez du 1er mois d'abonnement gratuit, Son-video.com : livraison gratuite dès 50€ d'achats, Code promo Canal Plus : -10% sur le Pack L'intégrale, Code promo Apple : -20% sur une sélection d'iPhones reconditionnés, « Du côté des Indiens », d’Isabelle Carré, Grasset, « La Petite Dernière », de Fatima Daas, Notabilia, « Comédies françaises », d’Eric Reinhardt, Gallimard, « Le Pont de Bezons », de Jean Rolin, P.O.L, « Le Sanctuaire », de Laurine Roux, Le Sonneur, « Elle a menti pour les ailes », de Francesca Serra, Anne Carrière, « Une bête aux aguets », de Florence Seyvos, L’Olivier, « L’Enfant céleste », de Maud Simmonot, L’Observatoire. Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette). On retrouve les grands noms de la littérature africaine, comme le Congolais Alain Mabanckou ou le maître du polar sud-africain, Deon Meyer. », Eloge du temps long au festival Entrevues de Belfort, George Smiley, le « mentor secret » de John le Carré, « Wara », sur TV5 Monde : une saga politique sur fond de mélodrame, Le monde de la culture se mobilise pour faire rouvrir les salles de spectacle, En Savoie, pro-ski et écolos sur une pente glissante, Du producteur au consommateur, le circuit court revient dans la course, S’aimer comme on se quitte : « Il m’a insufflé la vie que mon père perdait ». Le contenu de ce site est le fruit du travail de 500 journalistes qui vous apportent chaque jour une information de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Le journal Le Monde remettra le 9 septembre prochain son grand prix littéraire à un des romans de la rentrée littéraire 2020. Deon Meyer : Liaisons dangereuses en Afrique du Sud, Les fans de Deon Meyer retrouveront avec bonheur le policier de l’unité d’élite des Hawks Benny Griessel dans un polar politique remarquable. Pour son second roman, La Danse du vilain, l’auteur congolais a fait de sa ville natale, Lubumbashi, le théâtre de l’absurde. Pour lui. Rome, août 1961. Le monde d'Elhyandra. Marc Alexandre Oho Bambe : Sauver l’humanité. ... Podcast : Rentrée littéraire SFFF : septembre 2020. septembre 16, 2020 septembre 16, 2020 Elhyandra. La rentrée littéraire 2020 sera la moins fournie depuis celle de 1999. Ce livre raconte l’histoire de Clarisse, une couturière bien tranquille, qui voit sa vie bousculée quand Éva, une jeune comédienne, lui commande une robe extravagante pour un premier rôle qu’elle doit jouer. Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette). Ce dernier restera connecté avec ce compte. Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies lors de votre navigation sur notre site, notamment des cookies de publicité personnalisée. » Une Sud-Africaine noire s’adresse ainsi à une Américaine blanche. A l’occasion de leur procès, le romancier Saber Mansouri revisite l’histoire culturelle et politique de son pays, de l’Antiquité à la chute de Ben Ali, en passant par la colonisation, Bourguiba, la révolte de Gafsa en 2008, et évoque les liens qui unissent les populations du nord-ouest au « Pays-Têtu » voisin. Rentrée littéraire 2020 - Liste, non exhaustive, des sorties prévues pour la rentrée littéraire 2020. Le principe est simple : vous trouverez sur cette page la liste de tous les livres qui paraissent à l'occasion de la rentrée 2020, classés par état : ceux déjà critiqués sur Babelio et ceux qui ne le sont pas encore. Le loufoque le dispute au réel magique, inscrivant La Danse du vilain dans la veine du baroque tropical de l’écrivain angolais José Eduardo Agualusa (Barroco tropical, Métailié, 2011). Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement. (Haïku, septembre 2020) À venir plus tard cet automne, Sept nuits dans la vie de Chérie , un roman de Danièle Vallée inspiré par les toiles de Suzon Demers . Le Iench, d’Eva Doumbia, Actes Sud, 80 pages, 12,50 euros. « Huit traîtres à la nation » comparaissent devant « les Maîtres de l’Institution infaillible ». Les Lumières d’Oujda, de Marc Alexandre Oho Bambe, Calmann-Lévy, 240 pages, 19,50 euros, numérique 13,99 euros. Sur les 500 ou 600 romans annuels de la « rentrée littéraire », on sait pertinemment, on sait d’avance, on sait depuis longtemps, que 80 % passeront à la trappe ! Celle des a priori, du racisme, de la violence policière. Depuis la parution en 1959 d’Un nègre à Paris, de Bernard Dadié, le thème de l’immigration est devenu un grand classique de la littérature africaine contemporaine. Trois garçons des beaux quartiers rencontrent deux jeunes filles du peuple. Là où règne une étrange Madone, « Sainte Patronne des orpailleurs zaïrois de Luanda Norte », qui vit « en même temps en Angola et au Japon » deux siècles plus tôt. La première du Iench sera jouée au Centre dramatique national de Normandie, à Rouen, le 6 octobre. C’est l’histoire d’une famille africaine comme on en voit peu sur les planches des théâtres français. Enfin, ce mois de septembre autorise quelques beaux voyages avec l’utopie tunisienne de Saber Mansouri, la pièce d’Eva Doumbia et le roman graphique de Frédéric Ciriez sur Frantz Fanon. « Une bête au Paradis », de Cécile Coulon, L’Iconoclaste, « A son image », de Jérôme Ferrari, Actes Sud, « L’Art de perdre », d’Alice Zeniter, Flammarion, « Laëtitia ou la fin des hommes », d’Ivan Jablonka, Seuil, « Ce cœur changeant », d’Agnès Desarthe, L’Olivier, « Le Royaume », d’Emmanuel Carrère, P.O.L, « Heureux les heureux », de Yasmina Reza, Flammarion. Romans et essais : le choix de nos journalistes et de nos partenaires du site En attendant Nadeau. Rentrée littéraire : Septembre 2020 Les bons garçons / Pierre Adrian - Equateurs Rome, fin des vacances d'été 1975. Les notes de mon blog … La preuve par six (recettes) ! Des Blancs. Colum McCann, Max Monnehay et Caroline Fourest figurent parmi les auteurs distingués. Kamala Harris est-elle une chance pour Black Lives Matter ? Un long poème ? C’est qu’il est bien trop occupé à échanger avec un homme qu’il juge exceptionnel. Non. Prix littéraire « Le Monde » 2020 : la sélection Le prix sera décerné, pour la huitième fois, le mercredi 9 septembre. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, à nous ou au monde des Livres. Deux femmes qui écrivent sur la condition féminine. Pour moi, le mot d’ordre est donc : soutenons la rentrée littéraire 2020 ! Chaque rentrée littéraire a ses incontournables et son lot de surprises. Coucou, Je reviens comme promis avec les sorties de septembre. Comment fonctionne l’IGPN, la « police des polices » ? Frantz Fanon, de Frédéric Ciriez et Romain Lamy, La Découverte, 240 pages, 28 euros. La Fnac vous propose 25 références Romans de l'hiver 2020 : Les 25 coups de coeur Fnac Rentrée Littéraire d'hiver avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction. Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe. Il trône déjà dans ma Le descente aux enfers d'Emmanuel Carrère, la nouvelle voix de la littéraire afro-américaine Colson Whitehead, le récit glaçant de Lola Lafon… Cinq romans incontournables de cette rentrée littéraire à mettre entre toutes Quelques jeunes auteurs, à l’instar du Congolais Fiston Mwanza Mujila, de l’Ivoirien Gauz ou du Camerounais Marc Alexandre Oho Bambe, confirment leur talent. L’une connue, Margaret Atwood. Toute l’actualité sur le sujet Livres. Le 16 e Palmarès LH des libraires a été dévoilé dans la soirée du 22 septembre, révélant les 20 romans français et les 20 romans traduits préférés des libraires.. Après un second ouvrage sur la colonisation à l’écriture radicalement différente, Camarade Papa, il y revient avec l’humour et la tendresse qu’on lui connaît. Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe. Retraçant sa vie dans un pays englouti par la violence raciste et patriarcale, la narratrice plonge dans les profondes et complexes racines du mal. Inspiré d’un fait réel, c’est l’un des grands romans sud-africains, pour la première fois traduit en français. », Eloge du temps long au festival Entrevues de Belfort, George Smiley, le « mentor secret » de John le Carré, « Wara », sur TV5 Monde : une saga politique sur fond de mélodrame, Le monde de la culture se mobilise pour faire rouvrir les salles de spectacle, En Savoie, pro-ski et écolos sur une pente glissante, Du producteur au consommateur, le circuit court revient dans la course, S’aimer comme on se quitte : « Il m’a insufflé la vie que mon père perdait ». Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois. Fait inhabituel : à l’encontre de toutes ses habitudes, pendant trois longues journées, Jean-Paul Sartre n’écrit pas. « Mon fils a tué votre fille. Alors qu’elle entame sa quatorzième rentrée scolaire et littéraire, la librairie lambersartoise « Au Temps Lire » continue d’accueillir les lecteurs avec ses 15 000 références. Des fictions de Sindiwe Magona, Gauz ou Saber Mansouri, un roman graphique sur Frantz Fanon, une pièce de théâtre d’Eva Doumbia… Le point sur les parutions de septembre. ... De parcourir le monde et d'y rôder Grégory Le Floch 7 critiques 2 citations Ajouter à … Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil. Parce que femmes dans un monde patriarcal, parce qu’immigrées, noires ou métisses, prolétaires, pauvres dans une Angleterre conservatrice où « le racisme est intériorisé partout », parce que queers… Un roman poème féministe bouleversant, libéré de la ponctuation et au souffle épique. Donc pendant le mois de septembre au moins, faisons ensemble un effort pour D’une anecdote sur son chien Moki, qu’il appâte avec un avocat, à ses déambulations au côté de la romancière Pia Petersen, en passant par une discussion avec son fils Boris sur le rap ou la mort de Kobe Bryant, pour Alain Mabanckou tout est prétexte à dissertation sur la sape, la littérature, Mohamed Ali, la NBA, la démocratie, le vin… Fidèle lecteur de James Baldwin, il évoque la question des droits civiques, des inégalités, mais ne se prononce guère sur les mobilisations contre les violences racistes policières et le mouvement Black Lives Matter. Publié le Jeudi 17 Septembre 2020 Entre premiers romans lumineux et claques d'autrices déjà confirmées, cette rentrée littéraire post-confinement nous balade sur bien des territoires. La Danse du vilain, de Fiston Mwanza Mujila, Métailié, 272 pages, 17 euros, numérique 12,99 euros. Tantôt roman choral tantôt pièce de théâtre, La Danse du vilain joue avec les écritures et une langue française que Fiston Mwanza Mujila se plaît à dynamiter avec poésie. Avec Le Iench (« chien » en verlan), l’autrice et metteuse en scène franco-ivoiro-malienne Eva Doumbia signe une pièce salutaire qui sera sans doute l’un des temps forts de cette rentrée théâtrale. Le cru 2020 n’y échappe pas. Le contenu de ce site est le fruit du travail de 500 journalistes qui vous apportent chaque jour une information de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Flammarion concentre cette édition d’août 2020 autour d’auteurs très atten­dus, comme Alice Zeniter et Serge Joncour , qui livrent des romans engagés et politiques, à l’unisson de notre actualité récente. Dans une geste poétique salvatrice, Oho Bambe réussit à percevoir les lumières au cœur des ténèbres, cette part d’humanité qui persiste à prendre part à la beauté du monde. Rentrée littéraire 2020 : les 10 romans choisis par « l’Obs » et France-Culture Pour vous aider à vous y retrouver parmi les 511 nouveaux romans qui paraissent ces jours-ci, « l’Obs » et France-Culture s’associent. « Les lecteurs sont là » déclare Virginie Deschler qui souhaite faire part d’une totale transparence sur la … Un Noël végan et gourmand ? Chaque semaine pendant l’été, Livres Hebdo sélectionne plusieurs romans de la rentrée littéraire issus de la littérature de genre. Fille, femme, autre, de Bernardine Evaristo, traduit de l’anglais par Françoise Adelstain, Globe, 480 pages, 22 euros. Les Lumières d’Oujda, du poète slameur Marc Alexandre Oho Bambe, prix Paul-Verlaine de l’Académie française en 2015, sont tout cela à la fois. La rentrée littéraire de septembre 2020. Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Rentrée littéraire : notre Goncourt, c’est Joncour Le romancier publie «Nature humaine», son quatorzième roman. 7 sur les 500 et quelques titres de la rentrée littéraire 2020, c’est bien peu. Non. Un roman philosophique à l’écriture caustique et poétique. Sindiwe Magona donne la parole à une mère déchirée entre son amour pour son fils et un « sentiment profond d’échec personnel ». Sept morts audacieux et un poète assis, de Saber Masouri, Elyzad, 368 pages, 22 euros. 6 septembre 2020 2 novembre 2020 (Parutions Littéraires) Rentrée Littéraire – Septembre 2020 Après un mois d’août chargé en parutions de la rentrée littéraire, le mois de septembre annonce lui aussi de très belles sorties, que je vous partage aujourd’hui ! L’autre inconnue, Bernardine Evaristo. Cette année nous vous proposons 8 titres en littérature française, dont un premier roman, et 3 de littérature étrangère. On y croise un enfant-sorcier, un fou à perruque, un caniche, des kadogo (enfants soldats) qui chassent Mobutu du pouvoir, un écrivain autrichien qui arrive tout droit d’un Angola en guerre où de nombreux Congolais partent tenter leur chance au fond des mines de diamants. Podcast : Rentrée littéraire SFFF : septembre 2020 septembre 16, 2020 septembre 16, 2020 Elhyandra Coucou, Je reviens comme promis avec les sorties de septembre. Lecture du Monde en cours sur un autre appareil. Et cette année, deux traductions nous permettent de découvrir de grandes plumes anglophones : la Sud-Africaine Sindiwe Magona et la lauréate du Booker Prize 2019, Bernardine Evaristo. Frédéric Ciriez met alors en perspective, de manière fort réussie, la portée de la vie et de l’œuvre du psychiatre et militant anticolonialiste. Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ? Mais aussi un travail documentaire sur les camps de migrants à travers le monde, réalisé à partir d’enquêtes menées par le romancier camerounais, qui s’interroge sur ce qui peut motiver le départ coûte que coûte. Pour faire comme les voisins. Ils flirtent et passent leurs soirées Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois. Rien. Entre snif de colle et basses œuvres pour un parrain de la ville, Sanza se débat pour survivre dans une jungle urbaine peuplée de personnages paumés. En 2019, le Booker Prize créait la surprise en récompensant deux romancières. Malgré tout. Enseignant-chercheur en sciences de l’information et de la communication à l’Idetcom, université Toulouse-1-Capitole, Paroles d’entrepreneurs, au cœur des territoires, Fiston Mwanza Mujila : Congo cahots chaos, « J’ai deux cultures en moi », confie Gauz, Deon Meyer : « Beaucoup de scientifiques ont averti qu’une pandémie se préparait, et personne n’a semblé les écouter », Alain Mabanckou, l’écrivain intercontinental, « La France est à refaire »: Saber Mansouri raconte le moment où la République a failli, Marc Alexandre Oho Bambe, un premier roman écrit à fleur de mots, Margaret Atwood et Bernardine Evaristo lauréates du Booker Prize, Europcar : -15% sur votre location de voiture, Nike : jusqu'à -50% sur les articles en promotion, Yves Rocher : -50% sur une sélection d'articles. Saber Mansouri : L’estime de soi comme utopie. Mais c’est bien connu, les publicités trahissent le réel. Black Manoo, de Gauz, Le Nouvel Attila, 154 pages, 18 euros, numérique 11,99 euros. Si le mois de septembre rime avec rentrée et nostalgie des vacances, c’est également le plus gros mois de l’année pour les sorties littéraires. LES SORTIES LITTÉRAIRES d’AOÛT ET SEPTEMBRE 2020 – Ma petite sélection de cette rentrée littéraire. On retrouvera son (sa) lauréat(e) dans « Le Monde des livres » du lendemain, daté 11 septembre. « Le Monde » remettra son prix littéraire, pour la huitième fois, le 9 septembre. Le jury du prix Interallié a fait son choix parmi les romans de la rentrée littéraire 2020, pour ne conserver que huit titres en lice, avant le 18 novembre et la remise de la récompense. Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies lors de votre navigation sur notre site, notamment des cookies de publicité personnalisée. Mère à mère, de Sindiwe Magona, traduit de l’anglais par Sarah Davies Cordova, Mémoire d’encrier, 280 pages, 19 euros, numérique 8,99 euros. Dans le contexte de la crise liée au coronavirus, les maisons d’édition ont choisi de miser sur des valeurs sûres. « L’Internet ne peut rester un Far West » : le plan de Bruxelles pour mieux lutter contre les abus des géants du numérique, Critiques, les GAFA aiguisent leurs arguments face à la Commission européenne, Vaccins : « La France doit d’urgence donner à sa recherche les moyens de ses ambitions », 5G : « Les risques d’une possible manipulation induite par l’environnement numérique », Comprendre l'affaire Grégory en 4 minutes, Quand Diego Maradona signait, en 1986, le « plus beau but du XXe siècle ». Chaque rentrée littéraire a ses incontournables et son lot de surprises. Comment fonctionne l’IGPN, la « police des polices » ? Toute ressemblance avec un certain Jacob Zuma empêtré dans des scandales sexuels et des affaires de corruption, dont certaines avec les frères Gupta, n’est sans doute pas fortuite…. Dans un roman graphique exceptionnel par sa documentation, Frédéric Ciriez et Romain Lamy prennent le prétexte de cette rencontre entre Sartre et Fanon, qui demande au philosophe français de préfacer son livre testament, Les Damnés de la Terre. La rentrée littéraire 2020 des auteurs belges : les sorties attendues, en Belgique et en France. 13 août 2020 LE JEU D’HIROKI de Eric Senabre 9 août 2020 ORANGE de Ichigo Takano 26 juillet 2020 LE BONHEUR En cliquant sur « Continuer à lire ici » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte. La Fnac vous propose 25 références Romans de l'hiver 2020 : Les 25 coups de coeur Fnac Rentrée Littéraire d'hiver avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction. Cette année, la rentrée littéraire sera matière à évasion. « Le Monde » remettra son prix littéraire, pour la huitième fois, le 9 septembre. Roman, nouvelles, poésie, théâtre et essai. Kamala Harris est-elle une chance pour Black Lives Matter ? Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ? Publié le 19 septembre 2020 Ma rentrée littéraire ! Jean-Paul Fitoussi : « Les politiques économiques qui s’imposent aujourd’hui sont celles qu’auparavant on moquait à gorge déployée », Instruction en famille : « Ne vaut-il pas mieux endiguer les quelques dérives que d’enterrer une liberté ? Consultez l’ensemble des articles, reportages, directs, photos et vidéos de la rubrique Livres publiés le lundi 14 décembre 2020. Un Noël végan et gourmand ? Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement. L’Ivoirien Gauz l’a investi dès son premier roman remarqué, Debout-payé. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents. Pour correspondre à la famille idéale des publicités. Découvrez en avant-première les romans de la rentrée littéraire Flammarion 2020. L’un des enfants, Drissa, rêve d’avoir un chien. Gauz manie avec adresse les punchlines dont il a seul le secret pour une plongée sarcastique au cœur d’une France paria, celle des Bougnats d’hier et des migrants d’aujourd’hui. Avec Fille, femme, autre, l’Anglo-Nigériane signe un roman polyphonique dans lequel résonnent les voix de douze femmes, de 19 à 93 ans, qui narrent un siècle de combat pour la liberté et la reconnaissance des femmes dites « autres ».