1784 L'India Act renforce le pouvoir de la Couronne britannique sur l'East India Company. Autre pilier de la pensée de Gandhi développée en Afrique du Sud, dans l'essai Hind Swaraj (1909), le Swaraj ou « gouvernement par soi-même », basé sur trois aspects : la solidarité entre les Indiens de différentes confessions, en particulier les hindous et les musulmans ; la fin de l'intouchabilité ; le swadeshi ou boycott des biens manufacturés à l'étranger et la redynamisation de l'industrie villageoise[56]. À partir de 1861, le Conseil se compose de trois membres nommés par le Secrétaire d'État et de deux par le monarque, puis tous sont nommés par le monarque à partir de 1869. Homme politique et religieux indien, Gandhi est né le 2 octobre 1869 à Porbandar (Gujarat, Inde). Des ponts relient la ... Ses millions d'habitants s'entassent sur une île de la mer d'Oman. Commandez le kit MyHeritage ADN. Aussi connu sous le nom de » Sanatan Dharma « , la majorité du peuple indien pratique l’hindouisme. Dès 1854, le gouverneur général Lord Dalhousie établit un plan de construction de grandes lignes connectant les principales régions d'Inde. Les cadres de la compagnie surent considérablement s'enrichir. Elle se renforça considérablement au 19 e siècle et s’acheva en 1947, année où l’Inde accéda à l’indépendance.. 87 000 Indiens sont tués pendant ce conflit. La couronne britannique est représentée dans les États par des agents ou résidents. Sa seule réponse fut : « Alors pourquoi Gandhi n'est-il pas encore mort ? Mis sous pression, Ambedkar signe un accord avec Gandhi, le Pacte de Poona : il n'y a finalement qu'un seul électorat hindou — la principale revendication de Gandhi — et certaines circonscriptions sont réservées à des candidats dalits[68]. Ils adorent des idoles qui sont considérées co… Il est bordé par le ... Quelques mois plus tôt, le gouvernement colonial a annoncé le procès public de trois officiers de l'Armée nationale indienne de Bose pour trahison. Il y a plus de 800 million... Le Congrès national indien ne met fin à son boycott qu'au scrutin de 1934. Il nomme les lieutenants-gouverneurs, commissaires en chef et administrateurs de certaines provinces[9]. Il est mort le 30 janvier 1948 à Delhi (Inde). Il est assisté d'un Conseil aux fonctions exécutives et législatives composé de trois membres nommés par le Secrétaire d'État pour l'Inde, qui assistent à toutes les séances, et d'un membre nommé par le monarque, qui n'a voix au chapitre qu'en matière législative[9]. Retrouvez une chaîne de caractères dans l'article consulté en utilisant le raccourci clavier puis en saisissant le texte dans la zone de recherche. Il est libéré deux ans plus tard, en 1924[66]. Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/inde-britannique/. On parle également de l'« empire des Indes » (Indian Empire), nom qui figure notamment sur les passeports de cette époque. En 1905, il décide de diviser en deux la province la plus importante, la présidence du Bengale : le Bengale-oriental à majorité musulmane, et le Bengale-occidental à majorité hindoue. BIOGRAPHIE DE GANDHI - Dit le Mahatma. Cette indépendance est liée au vote, en juillet 1947, de l''Indian Independance Bill par le Parle... Les investissements privés, garantis par le gouvernement, affluent et le réseau s'étend rapidement[31], alors que certains États princiers construisent également leurs propres lignes. L'héritage le plus durable de la période britannique en Inde, outre un système juridico-légal en partie dérivé du droit anglais dont l'adaptation au contexte indien est souvent problématique, est probablement la place conquise par la langue anglaise, une langue que … Les plus importants d'entre eux signent des traités avec la Grande-Bretagne établissant des droits et pouvoirs importants pour leurs princes. Les réformes de 1919, bien que les plus avancées, offrent toutefois aux Indiens des pouvoirs très limités[62]. L'érudite et poète Pandita Ramabai Medhavi s'engage pour l’émancipation des femmes et la cause du remariage des veuves, particulièrement des veuves brahmanes, avant de se convertir au christianisme[40]. Le Raj débuta en 1858 par le transfert des possessions de la Compagnie des Indes orientales à la Couronne britannique en la personne de la reine Victoria, proclamée impératrice des Indes en 1876. L'agriculture demeure largement dominante et la création d'importants réseaux d’irrigation oriente la production de jute, coton, sucre de canne, café et thé vers l'exportation[34]. Ces réformes et l'application des lois hindoues par les tribunaux britanniques aboutissent parfois à restreindre les droits des femmes, prises dans les structures rigides de la religion, de la caste ou de la coutume, auxquelles vient s'ajouter la morale victorienne. Gandhi multiplie ce type d'actions de Satyagraha : par une grève de la faim à Ahmedabad en soutien aux ouvriers textiles, à Kaira en donnant par sa présence une plus grande publicité à la lutte des paysans locaux. En janvier 1946, des mutineries éclatent dans les forces armées, à commencer par des soldats de l'aviation frustrés de la lenteur de leur rapatriement vers la Grande-Bretagne[95]. Plus de 3 millions de Bengalais sont morts de faim au cours de la famine de 1943. Ses efforts lui valurent le titre de Mahatm... Il comprend également Aden de 1858 à 1937, la Basse-Birmanie de 1858 à 1937, la Haute-Birmanie de 1886 à 1937, la Somalie britannique de 1884 à 1898 et les Établissements des détroits de 1858 à 1867. Question 2: En échange, il explique que l’état Indien restera l’allié de l’état britannique par rapport au nazis. In Universalis Junior [en ligne]. Face à la montée du mouvement indépendantiste, le gouvernement britannique réunit en novembre 1930 une première conférence de la table ronde. Casque colonial Britannique 1879. Pendant la famine, l’unique préoccupation de Churchill fut d'assurer le bon approvisionnement de l'armée britannique des Indes. 24J.-L. R. L’héritage britannique reste visible en Inde comme au Pakistan – il n’est que de déjeuner dans les mess d’officiers pour s’en convaincre –, mais cette influence, qui joue pour partie sur la formation militaire, ne doit pas masquer des réalités plus profondes. La politique indienne de non-alignement mise en … Pendant la guerre, 140 000 Indiens sont sur le front en France et en Belgique, 700 000 autres se battent au Proche-Orient[23]. À l'inverse, de nouveaux régiments de sikhs et Baloutches, considérés par les Britanniques comme fiables, sont créés. S’il fallait résumer le résultat du colonialisme britannique en Inde, ce serait le fait qu’entre 1757 et 1947, le revenu par habitant a été bloqué. Pour un voyage en groupe, constitué de professionnels des métiers de bouche, vous découvrirez avec votre guide l’héritage britannique de Mumbai, de la gare de Victoria aux anciens bâtiments officiels, en passant par le Maidan, un grand parc où les habitants de Bombay aiment se retrouver pour jouer au sport national : le cricket ! De 1905 à 1911, le Bengale est divisé en deux et une nouvelle province, l'Assam-et-Bengale-oriental est créé, dirigée par un lieutenant-gouverneur. Elle commence à s'intéresser à la politique dans un contexte où une autre colonie britannique, le Canada, se voit accorder le statut de dominion avec des institutions démocratiques indépendantes[39] et que des orientalistes comme Monier Monier-Williams et Max Müller présentent dans leurs travaux l'Inde ancienne comme une grande civilisation[37]. La marine se mutine à son tour à Bombay en février 1946, puis à Calcutta, Madras et Karachi. Le Manipur et le Tripura rejoignent l'Inde après cette action militaire. Peu d'avancées ont lieu. La mission Cripps envoyée en Inde en 1942 pour négocier la coopération des indépendantistes à l'effort de guerre est un échec, car non soutenue par le Premier ministre Winston Churchill[80]. Les Britanniques exercent également une large influence sur les affaires internes des États, notamment en reconnaissant ou pas les titres des princes. La domination britannique sur l’Inde commença au 17e siècle. Ici, vers 1930, il file du coton pour inciter les Indiens à l'autonomie économique et au boycottage des produits... Crédits : © Pictorial Parade/ Getty Images. Pendant ses années en Afrique du Sud, Gandhi, avocat de formation, a représenté la communauté indienne en théorisant une technique de résistance non-violente face à l'autorité coloniale. L'administration de l'Inde britannique relève à Londres d'un département ministériel, l'India Office (« Bureau de l'Inde »), dirigé par le Secrétaire d'État à l'Inde, membre du Cabinet britannique. Ce discours n’a jamais été présenté devant le Parlement britannique selon ses archives Cette loi permet la création d'assemblées législatives indépendantes dans toutes les provinces, la création d'un gouvernement central avec à la fois les provinces et les États princiers et la protection des minorités musulmanes[69]. Le Government of India Act de 1919 élargit les pouvoirs des législatures provinciales et impériale[62]. Ce système est mis en place par le Government of India Act de 1858, après le transfert de l'administration des Indes de la Compagnie des Indes orientales au gouvernement britannique. En 1920, dans le cadre de sa campagne de non-coopération, le Mahatma Gandhi appelle les Indiens à démissionner de l'ICS. Que faire et que voir en Inde - Planifiez votre prochain voyage avec Veloso Voyages en Inde. La Compagnie des Indes orientales puis le gouvernement colonial encouragent la construction de nombreuses lignes de chemin de fer.  Lire l’article, Pendant des siècles, Delhi fut la capitale de puissants empires de l'Asie du Sud. Inde - principales origines ethniques. Les travaillistes sont par principe hostiles à la colonisation, les libéraux et une bonne partie des conservateurs considèrent désormais que le maintien du Raj sous domination britannique est un fardeau financier tandis que l'intérêt économique est discutable. En 1916 également sont fondées deux Home Rule Leagues au sein du Congrès par Tilak et Annie Besant[55], réunies à la fin de l'année dans la All-India Home Rule League. Après la révolte des cipayes en 1857, le Parlement britannique décide de dissoudre la Compagnie britannique des Indes orientales et de transférer la gestion de l'Inde à la couronne. La loi prévoit plus d'autonomie pour les provinces et la création d'un parlement national et d'un exécutif sous le nom de « Fédération »[70]. Le Congrès, dont une partie des leaders est en prison, n'y participe pas. Avec l'établissement du Raj en 1858, les gouverneurs généraux sont nommés directement par le monarque britannique sur recommandation du Secrétaire d'État à l'Inde[9]. L'influence britannique en Inde a commencé au 17ème siècle avec l'arrivée de l'East India Co. Colombie au cours des 200 prochaines années, les Britanniques ont continué à étendre leur pouvoir jusqu'à ce qu'ils contrôlaient la quasi-totalité sous-continent dans le milieu du 19e siècle. Il fit part de son mépris pour les Indiens à Leo Amery, Secrétaire d'État pour l’Inde et la Birmanie, lui disant : « Je hais les Indiens. Londres paie la plupart des coûts de la guerre. Double-cliquez sur n’importe quel mot pour afficher sa définition. Le fardeau fiscal en Inde en 1886 représentait 14,3 % de l’ensemble des revenus, ce qui est très élevé comparé aux 6,93 % en Angleterre . http://junior.universalis.fr/encyclopedie/inde-britannique/, colonies et empires coloniaux britanniques, Victoria, reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande, Le renforcement de la domination britannique au 19e siècle. Le déclin de l’Empire britannique après la Seconde Guerre mondiale, la montée en puissance des nationalismes écossais et gallois dans les années 1970 ainsi que l’intégration européenne de la Grande-Bretagne et la récente crise du modèle multiculturel ont abouti à une redéfinition de l’identité nationale britannique. Question 3: Les deux états issus de l’Inde Britannique en 1947 sont:-Le Pakistan orientale et … Elle ne se réunit habituellement qu'une fois par an, sous la présidence du vice-roi, avec un comité permanent plus restreint. Avant la Première Guerre mondiale, l'Armée indienne compte 155 000 soldats. L'Inde occupe par la suite une place plus importante sur la scène internationale : elle devient membre fondateur de la Société des Nations en 1920 et participe aux Jeux olympiques de 1920 à Anvers sous le nom « Indes anglaises »[53]. Après la révolte des cipayes en 1857, le recrutement des forces armées des trois présidences britanniques se fait uniquement parmi les « races martiales », soit les castes ou groupes religieux considérés par les Britanniques comme aptes à servir dans l'armée, à l'exclusion des autres. Inde - principales origines ethniques. Winston Churchill avait ordonné des réquisitions massives de nourritures produites en Inde afin d'approvisionner les troupes britanniques. Ils ne se marient pas entre eux ni ne dinent ensemble et, en réalité, ils appartiennent à deux civilisations basées sur des idées et des conceptions en conflit. La nouvelle organisation de l'armée reste pratiquement inchangée jusqu'en 1947[27]. Le dernier vice-roi des Indes, lord Mountbatten, reste gouverneur général pendant... « Inde britannique ». En 1919, après plusieurs jours d'agitation le brigadier-général Reginald Dyer interdit les réunions publiques dans la ville à majorité sikhe d'Amritsar. Le Britannique originaire de l'île de Wight se trouve en Inde depuis quelques mois, où il gère une entreprise de commerce équitable qui revend des fabrications locales au Royaume-Uni. ». Le processus d'indépendance de l'Inde en 1947 marque le début du déclin de l'Empire britannique. En plus de diriger l'administration de l'Inde, ils y représentent ainsi la couronne. Le mouvement aboutit en 1947 à la partition des Indes et à la création de deux dominions : le dominion de l'Inde et le dominion du Pakistan. Cette décision, perçue comme communautariste, est très mal reçue. Finalement, environ 1,4 million d'Indiens et de soldats britanniques de l'Armée britannique des Indes participent à la guerre, principalement en Irak et au Moyen-Orient. Toutefois, l'économie indienne ne croit que de 1 % par an de 1880 à 1920, suivant la progression de la population et n'améliorant pas le revenu par habitant, alors que les coûts de la vie augmentent[33].  Lire l’article, Bombay (Mumbai) est la plus grande ville de l'Inde, un pays du sud de l'Asie. L’hindouisme est l’une des plus anciennes religions du monde. Dans les années 1860-1880, le Raj crée un registre obligatoire des naissances, morts, mariages, adoptions, changements de propriétés et testaments. Le rôle de l’East India Company. Dévoilez vos origines ethniques et trouvez de nouveaux parents avec notre test ADN. En 1818, après une victoire sur la confédération des marathes formée de plusieurs États autonomes dans le nord-ouest de l’Inde, les anglais s’installent vraiment en Inde. Au moment de l'Indépendance de l'Inde et du Pakistan en août 1947, il y avait 565 États princiers dirigés par des Thakurs, des Rajas ou des Nawabs. La classe moyenne bengalie (les Bhadraloks) craint d'être mise en minorité dans la nouvelle province par les Biharis et les Oriyas et ressent cette décision comme une punition contre leur activisme politique. Des colons débarquent sur le site de Jamestown, en Virginie, premier établissement permanent anglais en Amérique, fondé en 1607. Le 15 août 1947, les Indes britanniques cessent d'exister. Jusque dans les années 1920, la présence britannique en Inde n'est pour Gandhi pas le principal obstacle au Swaraj, mais plutôt l'incapacité des Indiens à créer une société moderne[56]. Muhammad Ali Jinnah proclame le 16 août 1946 « Journée d'action directe » (Direct Action Day) afin de demander pacifiquement la création d'une patrie musulmane en Inde. Alors que 25 % des revenus fiscaux étaient consacrés à payer l'armée pour maintenir l'ordre public face à d'éventuelles velléités indépendantistes, l'éducation, la santé publique, et l'agriculture devaient se contenter d'approximativement 1 % chacune. Bien que des départements ministériels comme la défense, les affaires étrangères, la loi pénale, les communications ou les impôts restent l’apanage du vice-roi, d'autres domaines comme la santé publiques, l'éducation, les gouvernements locaux sont transférés aux provinces[62]. Une part importante des rentrées fiscales étaient consacrées à rembourser les créanciers britanniques. Crédits : © Dungan—Time Life Pictures/Getty Images. L'agitation politique et la poursuite de la guerre poussent les Britanniques à accorder des concessions. Le déclin de l’Empire britannique après la Seconde Guerre mondiale, la montée en puissance des nationalismes écossais et gallois dans les années 1970 ainsi que l’intégration européenne de la Grande-Bretagne et la récente crise du modèle multiculturel ont abouti à une redéfinition de l’identité nationale britannique. La montée du mouvement indépendantiste, la victoire du Congrès aux élections provinciales de 1937 et le mouvement Quit India rend progressivement le contrôle du pays et la collecte des impôts plus difficiles pour l'administration. Les présidences puis provinces sont les régions de l'Empire directement administrées par les Britanniques. En juin 1947, les leaders indépendantistes — Patel, Nehru et Azad[100] pour le Congrès, Ambedkar pour les Dalits, Tara Singh pour les sikhs — cèdent aux demandes de la Ligue musulmane et de Jinnah et s'entendent sur la Partition des Indes selon des frontières religieuses, malgré la très forte opposition de Gandhi. [Les] réformes après la guerre devront être à même [...] de satisfaire les aspirations de son peuple [de l'Inde] à prendre leur part légitime dans l'administration de leur propre pays », « objectif et intention [...] est d'accorder l'autonomie à l'Inde au plus tôt », « dernier recours pour ceux assez forts dans leur engagement en faveur de la vérité pour souffrir pour sa cause », « d’accroître la participation des Indiens dans chaque branche de l'administration et le développement graduel d'institutions autonomes », « indignes à offrir pour l'Angleterre et à accepter pour l'Inde », « Alors pourquoi Gandhi n'est-il pas encore mort ? Cette revendication est issue d'une longue évolution de la Ligue et des leaders musulmans indiens, en particulier Muhammad Ali Jinnah. Cette politique contribue à créer une bureaucratie qualifiée et efficace qui alimente l'Indian Civil Service. En 1887, on compte 21 000 nominations de fonctionnaires moyens, dont 45 % d'hindous, 7 % de musulmans, 19 % d'Eurasiens (père européen et mère indienne) et 29 % d'Européens. L'Assemblée législative (également appelée Assemblée législative centrale ou Assemblée législative impériale) est initialement composée de 144 membres : Le vice-roi garde cependant d'importants pouvoirs en matière de législation : il peut autoriser les dépenses sans le consentement de la législature pour les questions religieuses, politiques et de défense[b] et pour toute question en cas d'urgence ; il peut opposer son veto à une loi et même empêcher un débat sur une proposition de loi ; il peut déclarer définitivement adoptée une loi malgré l'opposition d'une des deux chambres ; il nomme le président du Conseil d'État et approuve l'élection du président de l'Assemblée législative.  Lire l’article, L'hindouisme est la plus ancienne des grandes religions. L’extrait d’un discours appelant, en 1835, le Parlement britannique à "conquérir" l’Afrique en brisant "sa spiritualité et son héritage culturel", circule sur les réseaux sociaux depuis plusieurs années. Toutefois, les protestations hindoues contre la partition du Bengale et le fait qu'elles s'organisent autour de la symbolique de la déesse Kali, conduisent l'élite musulmane indienne à créer en 1906 la Ligue musulmane. Ils amenèrent leurs familles et créèrent des enclaves décrites dans la littérature (Une histoire birmane, Le joyau de la Couronne, Simples contes des collines, Route des Indes, etc)[7]. Il fusionne les forces des trois présidences en une Armée de l'Inde au sein de laquelle sont distinguées : l'Armée indienne (Indian Army), composée de soldats indiens et d'officiers indiens et britanniques, et l'Armée britannique en Inde, composée de soldats britanniques stationnés dans le sous-continent. À partir de 1900, le mouvement de réforme s'ancre au sein du Congrès national indien. Sélectionner un autre pays. Mohandas Karamchand Gandhi rentre en Inde en 1915. En 1947, la plupart des États princiers signent des Instruments d'accession à l'Inde. Il rejoint les forces de l'Axe dans l'espoir d'obtenir l'indépendance de l'Inde par la force[83] et, avec le soutien du Japon, crée une Armée nationale indienne puis le Gouvernement provisoire de l'Inde libre[83]. Le vice-roi George Curzon (1899-1905) met en place un certain nombre de réformes administratives[43]. Il est arrêté et condamné à six ans de prison. Culturellement, linguisiquement, socialement... Qu'est-ce qui a changé ou n'a pas changé entre les deux identités, britannique et indienne ? Jusqu'en 1935, le Secrétaire d'État est assisté par un Council of India (« Conseil de l'Inde »)[6]. Début 1946, de nouvelles élections sont déclenchées. Les sikhs croien...  Lire l’article, Gandhi est un film du réalisateur britannique Richard Attenborough, sorti en 1982. Commandez le kit MyHeritage ADN. Parmi ces derniers, Bal Gangadhar Tilak mobilise les Indiens autour d'une identité explicitement hindoue[42]. Il baptise cette stratégie Satyagraha (ou Lutte pour la Vérité)[57]. L’Inde est une république fédérale composée de 28 Etats et 7 territoires de l’union placés sous l’autorité du gouvernement central pour des raisons politiques ou historiques (Delhi, Pondichéry…). Le nombre d'unités composées uniquement de Britanniques est doublé. Le vice-roi, comme les gouverneurs des provinces, est responsable auprès du gouvernement britannique. Il fut assassiné. Celle-ci est en faveur de la partition car elle crée une majorité musulmane dans la province orientale ce qui permettrait aux musulmans d'accéder plus facilement à des responsabilités politiques[48]. Le fardeau fiscal en Inde en 1886 représentait 14,3 % de l’ensemble des revenus, ce qui est très élevé comparé aux 6,93 % en Angleterre . Sauvegardez les documents de votre choix en cliquant sur l’étoile, Avant de quitter le site, pensez à exporter votre historique de navigation. Après la marche de Gandhi vers l'indépendance, que reste-t-il de l'héritage britannique en Inde ? L'exemple est suivi à travers le pays et les Britanniques mettent plus de 60 000 personnes en prison, dont Gandhi lui-même. Sapienza Summer School 2021 - The Cultural Heritage and Memory of Totalitarianism. Le 26 janvier 1930 à Lahore, lors de sa session annuelle, le Congrès présidé par Jawaharlal Nehru adopte une déclaration demandant le Purna Swaraj, c'est-à-dire l'indépendance complète. Celle-ci étant suzeraine des États princiers, les gouverneurs généraux portent le titre de « vice-roi » (« Viceroy »). Subhas Chandra Bose, militant du Congrès jusqu'à son exclusion en 1939[82], est placé sous résidence surveillée mais parvient à s'échapper en 1941.