En effet, certains sont construits à flancs de collines et d’autres sur des décharges publiques. Dans les pays hispanophones, on trouve barrio en République dominicaine, ranchos au Venezuela, asentamientos au Guatemala, cantegriles en Uruguay, ciudades perdidas ou colonias (mais ce terme peut aussi s'appliquer à des quartiers chics) au Mexique et dans le sud du Texas, invasiones en Équateur et Colombie, poblaciones callampas, poblas ou campamentos au Chili, chacarita au Paraguay, chabolas en Espagne, pueblos jóvenes ou barriadas au Pérou, villas miseria en Argentine ou precario/tugurio au Costa Rica. Alors, visiter un township : pour ou contre ? Aujourd’hui encore, ces quartiers sont majoritairement habités par desnon-blancs (noirs, métis et indiens). PNUE, L’avenir de l’environnement mondial 3, Bruxelles, De Boeck Université, 2002, p. 151. Cependant, dans la majeure partie des pays du monde, la « résorption des bidonvilles » a consisté à repousser toujours plus loin du centre-ville les familles et groupes habitant ces bidonvilles. Chez Rhino Africa, on n’aime pas trop pointer du doigt…Mais sans donner de nom, il faut bien reconnaître que certains circuits ont plus en tête leurs intérêts financiers que l’émancipation et le bien-être des habitants. Ces cités appelées à être provisoires se transformèrent progressivement, dans le meilleur des cas, en cités HLM. En dispersant ainsi les personnes, les réseaux de survie, fondés sur les relations entre les gens, se trouvent cassés, rendant plus aléatoire encore la possibilité de se sortir de cette situation. D'autres noms existent, propres à chaque langue, voire à chaque pays ou chaque ville. Nelson Mandela a vécu à Soweto. Des maisons en dur commencent à remplacer les taudis, des écoles et des infrastructures médicales sont construites et une économie locale voit le jour. XIV, Alternatives Sud, Louvain-la-Neuve, Centre Tricontinental, p. 13. Très peu de bidonvilles disposent de systèmes d’évacuation des eaux usées ou des déchets solides. Selon un rapport sur l’« urbanisation mondiale durable » de 2007 par l'Institut Worldwatch (ONG, organisme de recherche indépendant), alors que la part de l'argent consacrée au logement ou au loyer ne cesse d'augmenter, plus de la moitié des 1,1 milliard de personnes censées s’ajouter à la population mondiale d’ici 2030 (environ 70 millions de personnes supplémentaires par an pour les années 2000) pourrait vivre dans des bidonvilles si l'on ne reconsidère pas les priorités de développement global[13]. • En Afrique du Sud, les townships se distinguent des bidonvilles proprement dits. Save my name, email, and website in this browser for the next time I comment. Le surplus des légumes est vendu dans les quartiers riches du Cap au moyen d’un système de paniers bio (95 rands, soit environ 13 $ CA). Mais le récent boum du bio parmi les classes aisées du pays a ouvert un nouveau marché pour les jardiniers. Un milliard de personnes sur la planète vivaient dans des bidonvilles en 2008[2] et les prévisions sont de deux milliards pour 2030[3]. ». Les urban poors, vivant dans des habitats de la solidité d'une cabane sur des terrains non propices à la construction, sont à chaque fois les premiers touchés par les catastrophes naturelles. Les autorités kényanes ont imposé un couvre-feu pour lutter contre la propagation du coronavirus. Nombre d’entre eux sont pourtant loin de correspondre à ces clichés peu valorisants. Dans cette FAQ, on pèse le pour et le contre du fait de visiter un township en Afrique du Sud. Elle a construit dix-neuf biocentres à Kibera. Pour comprendre à nouveaux frais ce phénomène mondial de précarité urbaine, il est nécessaire dadopter une approche relationnelle plutôt quabsolue ; les situations et les typologies urbaines du Sud permettant dalimenter la compréhension de celles du Nord. Si vous décidez de faire un tour dans l’un de ces lieux de vie si particuliers d’Afrique du Sud, n’hésitez pas à nous contacter. N’hésitez pas non plus à faire un tour à la boutique du centre. Crédit photo : Nowart Rabier. On peut d’ailleurs visiter la maison de Mandela, où ce dernier a séjourné durant les années de formation qui ont précédé sa légende. Avec l'argent rassemblé à la suite de son appel à la radio, il fera construire des cités d'urgence (dont celle de Noisy-le-Grand ressemble à un bidonville car elle s'inspire du projet de l'architecte américain Martin Wagner, les bâtiments sont en forme de demi-bidon métallique[24]). En Afrique du Sud, le luxe insolent des grandes villes contraste atrocement avec cette pauvreté criarde qui persiste à côté dans les bidonvilles. Certes, l’absence de perspectives d’avenir pousse une partie d’entre elle à sombrer dans la criminalité, la drogue et la violence. Nos blogueurs voyagent aux quatre coins du continent pour vous faire découvrir de nouveaux horizons, vous délivrer bons plans, astuces et histoires insolites. Le bidonville y est vu comme « un amalgame de conditions de logement sordides, de surpeuplement, de maladie, de pauvreté et de vice »[8], incluant ainsi une dimension morale. Aux taux de criminalité affolants, les habitants opposent créativité, vitalité et esprit d’entraide. Pas de vraies fleurs ? Le township de Shantytown, à proximité du Cap. Dans cette région de l'Asie du Sud-Est, le taux de croissance des bidonvilles est de 1,34 %[29] par an. Horaires d'ouverture : 08:30 - 17:00 (GMT +2). Les habitants des bidonvilles n’ayant pas de couverture sociale suffisante pour accéder aux soins, le corps médical n’y est pas suffisamment présent. Santé Epidémie Bidonville Afrique du Sud Coronavirus Covid-19 28/04/2020 Coronavirus en Afrique du Sud : les hôpitaux sont prêts pour la vague mais inquiets Ces quartiers ont fait leur apparition à la fin du XIXème siècle et ont proliféré durant l’Apartheid, du fait de l’expulsion des habitants non-blancs des centre-villes. Mais face aux diverses définitions générales, l'UN-Habitat a eu besoin d'une définition opérationnelle, utilisable par exemple pour recenser le nombre d'habitants des bidonvilles ; elle a donc recensé les caractéristiques communes des bidonvilles, d'après les définitions existantes[12] : Afin de pouvoir effectuer un recensement global, l'UN-Habitat a ainsi retenu une définition opérationnelle, adoptée officiellement au sommet des Nations unies de Nairobi en 2002. Plus de 60 % des infections respiratoires y sont liées. Au Canada, en Australie, aux États-Unis, comme dans les autres terres colonisées par la Grande-Bretagne, le terme historique de township est perçu comme un campement de colons organisé sous le système cantonal de partage des terres. Il ou elle saura choisir un circuit qui vous permettra de vivre un contact aussi enrichissant pour vous que pour les habitants du township. ... en Afrique du Sud. C'est l'un des plus grands bidonvilles d'Afrique. Les townships sont des espaces urbains très denses, très vastes et mal indiqués. Ils sont symptomatiques de ces mégapoles en devenir qui ont pensé l'urbanisation pour leur hypercentre mais n'ont pas pu anticiper ce qui se passerait dans leurs faubourgs. Les bidonvilles les plus peuplés d'Afrique sont Kibera (Nairobi, Kenya), Pikine (Dakar, Sénégal), Cazenga (Luanda, Angola), Ezbet-El-Haggana (Le Caire, Égypte), et Imbaba (Le Caire, Égypte). Les petits pensionnaires de Khumbulani lors de la journée mondiale contre le SIDA. Troisièmement, car c’est un lieu bouillonnant de vie et d’activité. À Durban, nous vous déconseillons de vous rendre à Umlazi et Inanda. Le township désigne, en Afrique du Sud, des quartiers pauvres et sous-équipés réservés aux non-Blancs. Certes, les townships abritent la population la plus pauvre d’Afrique du Sud. Dans les pays développés, 6,4 % de la population totale vit dans des bidonvilles ou des taudis[16]. Dans les grandes villes, plus particulièrement dans les bidonvilles où bien souvent des déchets se consument dégageant des vapeurs toxiques, la qualité de l'air est médiocre. Programme des Nations unies pour les établissements humains, Fondation Abbé-Pierre pour le logement des défavorisés, Article on Mike Davis's book 'Planet of Slums, « Cities Key to Tackling Poverty, Climate Change », http://www.newsmada.com/index.php/economie/31653-agglomerations-urbaines--les-bidonvilles-en-constant-surcroit#.UzKUyYWhOpo, Invisibles et relégués dans le bois de Vincennes, Marseille : au Ruisseau Mirabeau, camp tzigane devenu bidonville, Mémoires d'immigrés, l'héritage maghrébin, mémoire portant sur les bidonvilles et les architectes, Les bidonvilles dans l'espace urbain, cartes, Le reportage BD de Patrick Chappatte sur Kibera, Portail de l’architecture et de l’urbanisme, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Bidonville&oldid=177477422, Article contenant un appel à traduction en anglais, Page utilisant une présentation en colonnes avec un nombre fixe de colonnes, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Architecture et urbanisme/Articles liés, Portail:Humanitaire et développement/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Depuis des dizaines d'années, des ouvriers saisonniers agricoles vivent dans un bidonville à, Fin 2006, un bidonville habité par des roms de. Accueil Monde Afrique Afrique du Sud: le bidonville d’Alexandra, au cœur de la campagne Ce township aux portes de Johannesbourg est devenu un terrain de surenchère électorale entre les trois principaux partis sud-africains, à la veille des législatives du 8 mai. Il existe des bidonvilles presque partout dans le monde, mais on leur donne un nom différent selon l’endroit où ils se trouvent. Les récents incendies dans les townships masquent mal la crise du logement que l'Afrique du Sud croyait avoir endiguée. Au commencement, les nombreux ruraux allant vers les villes dans l’espoir d’y trouver un travail, sont souvent accompagnés de leurs animaux de ferme porteurs de maladies alors inconnues pour la ville. A Alexandra, les habitants vivent souvent dans une une extrême pauvreté. Des manifestations pour dénoncer les conditions de vie dans les bidonvilles d'Afrique du Sud ont mal tourné mercredi. Kibéra est considéré comme le plus gros bidonville d'Afrique et compte 700.000 habitants. Devenu en quelques années un incontournable de la ville, il est régulièrement visité par des politiciens et des célébrités locales. En Afrique, la croissance de ces quartiers précaires atteint 4,5 % par an[15]. Au début du XXIe siècle, en France, perdurent de micro-bidonvilles, généralement cachés à la vue, le long de voies de communication ou dans des friches industrielles : De plus en plus, aux Philippines, la population se concentre dans les métropoles. Un-Habitat, Observatoire urbain mondial, estimations de 2005, Fabienne Pompey, « La xénophobie meurtrière s'étend en Afrique du Sud », dans. Pas grave ! Un township est une zone urbaine ou un quartier populaire, généralement pauvre, situé en périphérie des villes d’Afrique du Sud. Kibera : attractions dans le plus grand bidonville d’Afrique Au Kenya, le tourisme dans les taudis est également en train de décoller. On trouve ainsi les « bidonvilles » dans les pays francophones, mais pas seulement comme le montre l'exemple des mapane ou matiti au Gabon. Cette dimension morale va diminuer au cours du XXe siècle, en réalisant que les habitants des bidonvilles sont plus souvent victimes que générateurs de la criminalité et sont dans des situations différentes d'appréhension du problème par les urbanistes d'état et de villes selon le pays[10]. Aujourd’hui encore, ces quartiers sont majoritairement habités par des non-blancs (noirs, métis et indiens). Cependant, à cause de l'accroissement de la population mondiale et surtout de la population urbaine, le nombre d'habitants des bidonvilles est en augmentation. Après la Seconde Guerre mondiale, du fait de la destruction de certaines cités, du niveau de pauvreté, de l'exode rural et de la venue de main-d'œuvre étrangère, se pose un problème crucial de logement pour les sans-abri. 4.4 Les bidonvilles en Afrique Les bidonvilles constituent un problème important en Afrique et en Amérique du Sud. Journal de bord – Afrique du Sud – Sem. Cette visite sera aussi l’occasion pour vous d’acquérir des objets d’art locaux, ou de faire la connaissance d’un guérisseur. Selon certaines statistiques publiées par l’ONU, 166 millions de personnes habitaient dans des bidonvilles en Afrique en 2001. Vous aurez l’occasion de passer un peu de temps à jouer, manger et rigoler avec les enfants – une chaleur humaine dont ils ont au moins autant besoin que de leurs médicaments. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La plupart du temps, dépourvus de toute infrastructure (électrification, écoulement des eaux usées, ramassage des ordures, écoles, postes de santé...), les bidonvilles sont des foyers infectieux permettant la prolifération de nombreuses maladies. Il y a une corrélation entre l’accès aux soins et le statut socio-économique : seuls les plus nantis fréquentent les infrastructures de soins. La Ferme Enchantée de Montestruc-sur-Gers va accueillir, en septembre, des ouvriers agricoles des townships – bidonvilles – de la région du Cap (Afrique du Sud). Repères des narcotrafiquants au Brésil, concentrés de ségrégation en Afrique du Sud, peuplés parfois de plusieurs centaines de milliers d’habitants en Inde (Dharavi à proximité de Mumbai) ou en Afrique (Kibera au sud de Nairobi), les bidonvilles incarnent le côté obscur de l’urbanisation.